Séjour Eaux-Rousses (Italie Val d'Aoste)

Publié le 6 Juillet 2015

Val d'Aoste : Valsavarenche

Du Lundi 29 Juin au Vendredi 03 Juillet 2015

 

20 inscrits pour ce séjour, 5 voitures au départ....et comme d'habitude tout le monde à l'heure! (Une autre des qualités de l'Amicale). 6H30 c'est le départ.

Briançon, Montgenèvre (arrêt: café/thé/tisane et brioche) puis l'Italie: Oulx, autoroute vers Turin, bretelle N E, Yvrea, Aoste.

Pique-nique dans un des parcs de la ville avant d'entamer la visite de cette cité.

Aoste est une ville riche de témoignages historiques allant de la préhistoire à nos jours.

Nous nous sommes contentés de rester dans les murs de la « vieille » ville où se trouvent les principaux monuments

de l'époque romaine: l'arc roman d'Auguste, la porte prétorienne, le théâtre romain, le forum romain et le cryptoportique, l'amphithéâtre, la porte de Pailleron.

de l'époque médiévale: ensemble Saint-Ours, la cathédrale Notre-Dame,la Tour du Bailliage, la Tour Neuve, la Tour des Lépreux, la Tour de Bramafam.

D'autres monuments du XVI au XIXème siècle sont intéressants.

Après quelques achats ou dégustations.... nous reprenons les véhicules pour rejoindre le Valsavarenche et plus particulièrement Eaux-Rousses lieu de notre hébergement à l'Hostellerie du Grand Paradis, qui réserve quelques dortoirs pour les randonneurs.

Bonne première journée ! La suite du programme....dans les prochains articles.

Ch B

Les photos du jour ICI.

 

RANDONNEE DU MARDI 30 JUIN 2015

Refuges « Chabot » et « Victor Emmanuel »

1250m de dénivelé - 7heures de marche – 22 Km

 

 

   A 8heures15 précises nous quittons notre hébergement (Hostellerie du « Grand Paradis », direction « Pravieux » (en bordure de la rivière « Savara »), point de départ de la randonnée. Nous organisons une navette entre ce lieu et le hameau de « Pont » point d’arrivée.

 

   Après avoir franchi la rivière  par une passerelle, nous nous engageons sur un sentier très bien tracé et aménagé ; à noter que certaines sections sont renforcées par des lauzes rangées côte à côte à la verticale rendant ce chemin très agréable et sûr. Après une petite pause casse-croûte, nous continuons l’ascension qui nous amène au refuge « Chabot » (2750m) depuis lequel se dresse majestueusement devant nous « Le Grand Paradis » qui est fréquemment gravi par des adeptes de glacier et de haute montagne. Quel beau spectacle !

   Pour profiter un peu plus longtemps de ce cadre grandiose, nous décidons d’y pique-niquer, car il est déjà midi.

   Nous repartons ensuite pour le refuge « Victor Emmanuel » (2732m) que nous atteignons après une longue traversée rocailleuse et la dernière ascension de la journée. Un lac de montagne agrémente les abords de ce refuge duquel nous pouvons admirer le Grand Paradis sous un autre angle.

 

   Il est l’heure de rentrer, nous nous engageons donc sur le sentier descente en direction de « Pont » où nous attendent les voitures amenées ce matin.

 

   Randonnée très agréable sous un soleil radieux.

Les Photos du Jour ICI.

 

******************************************

Le Grand Paradis

   Profitant d'un bon de sortie qui m'avait préalablement été accordé au cours de ce séjour en Val d'Aoste, je suis donc parti pour une petite escapade nocturne. Objectif le Grand Paradis depuis Pont.

   Départ de la voiture à minuit et demi. Compte tenu de la dénivellation j'ai décidé de faire la première partie cool..

   En arrivant au refuge Victor Emmanuel, je constate que des frontales brillent déjà dans les pentes. Je ne serai pas seul. ( Nous étions une bonne soixantaine ce jour là sur le Grand Paradis)

   Mes devanciers seront victimes pour les uns de problèmes techniques, et pour les autres de défaillances physiques. Ce qui fait que, à 6 heures, j'aurai le plaisir d'être le premier au sommet, près de la vierge, pour voir le soleil se lever.

   Descente sans problème. Retour au refuge Victor Emmanuel à 9 heures.

   Il ne reste plus qu'à trouver un coin à l'ombre pour faire une petite sieste et attendre les ABRGistes qui vont arriver depuis le refuge Chabot.

Djipi

Les Photos ICI.

 

***********************************************************************

Mercredi 1er juillet 2015 3ème jour

Eaux Rousses - Leviona Supérieur

15 kms 6h00 D :1050m

Option : Col Lauson 19 kms 7h00 D : 1700m

 

   Zip zip ! Clic clac ! Les sacs sont bouclés, chaussures lacées, bâtons ajustés, il est 8h15, nous partons de l’Hostellerie du Paradis (1666m) pour le vallon Leviona situé dans le Parc National du Grand Paradis.

   Il suffit de traverser la route et franchir le pont qui enjambe la rivière pour prendre le sentier tapissé d’aiguilles de pins et de mélèzes qui s’élève très progressivement dans la forêt. Puis nous débouchons sur un replat herbeux, Leviona inférieur (2289m) à la Maison des Gardes du Parc National, un coquet chalet agrémenté d’une fontaine et d’une petite mare.

   Endroit idéal pour la pause matinale.

   L’ascension se poursuit dans un cirque verdoyant et fleuri encerclé par d’imposants sommets dont la majorité culmine à 3000m.

   L’eau y est présente sous diverses formes, cascades bondissantes, torrents tumultueux, ruisseaux limpides, elle jaillit de partout.

   Il est 11h30, une décision s’impose. Compte tenu de l’heure, du dénivelé restant 750m, il est évident que nous ne pourrons pas atteindre le Col Lauson (3296m).

   Tandis que 3 téméraires se détachent du groupe pour partir à l’assaut du col, nous progressons jusqu’à Leviona Alto (2650m) ce sera notre terminus.

   Superbe salle à manger d’où nous surveillons aux jumelles, d’un côté la progression de nos 3 jeunes et élégants bipèdes et sur la crête opposée les cabrioles des bouquetins.

   Il est temps maintenant de redescendre, le groupe sera de nouveau au complet à la Maison des Gardes. Bravo à Jean-Pierre, Michel et André !!!

   Une bonne et longue journée s’achève. Nous n’avons pas vu Saint Pierre mais Michel nous a ouvert une des portes du Grand Paradis.

Marie-Jo.

Les Photos du jour ICI.

******************************************************************

Col de l'Entrelor 2 juillet 2015

1340 m / 20Km

 

   Le soleil est toujours là et ce jeudi matin nous sommes partis directement de l'Hostellerie à pied pour prendre la Via Alta 2. Le sentier monte en pente douce au milieu des conifères. Une courte clairière et quelques lacets dans les mélèzes et on débouche sur le plateau et la maison d'Orvielle (2190 mètres ).

   Cette belle maison de chasse utilisée autrefois par le Roi Victor Emmanuel est aménagée aujourd'hui pour les gardiens du Parc . On continue au milieu des vastes alpages de Djouan couverts d'une multitude de fleurs.Un chamois solitaire en train de manger ne semble pas du tout perturbé par notre passage.

  On passe à côté d' une grande étable, vide pour le moment. Ce soir les vaches y seront pour la traite.

   Ensuite on profite du magnifique panorama sur le massif du Grand Paradis avant d'arriver au lac Djouan (2516 mètres ), puis au lac Noir (2666 mètres ) juste au pied du col d'Entrelor.

   Le sentier continue avec une pente plus soutenue au milieu des rochers mais à 12 h 10 nous arrivons au col (3002 mètres) avec un superbe panorama sur le Massif du Mont Blanc et du Paradis. On s'attarde un peu,  c'est superbe.

   Deux chamois grimpent dans les éboulis en face de nous, mais eux aussi, ils ont chaud (voir la photo).

   Mais il faut redescendre jusqu'au lac Noir pour manger et puis c'est le chemin du retour à l'Hostellerie. 

   La fontaine de la Maison d'Orvielle est la bienvenue car il fait chaud.

   Merci à Christine et à Jean Pierre pour cette super rando : les 1340 mètres de dénivelée sont bien passés . Mady

Les Photos du jour ICI.

 

 

********************************************************************

Cascades du RUITOR

 

   Vendredi 3/07/2015 : la fin du séjour dans le Val d’Aoste, les voitures sont chargées, le petit déjeuner est pris, nous quittons à regret Valsavarenche.

 

   51kms en voiture nous emmènent vers les cascades du Ruitor dans les combes de la Thuile. Un paysage où les forêts de pin cembro abritent une faune diversifiée comme le casse-noix moucheté, signalons aussi l’existence du très rare bouleau pubescent !

   Nous empruntons un sentier où l’humidité se fait sentir, les cascades approchent, les aulnes voisinent avec les mégaphorbiaies (prairies humides constituées de grandes plantes herbacées). Au-delà de la forêt, les pâturages alternent avec les arbustes et les rhododendrons où cohabitent marmottes, chamois et bouquetins…

   Au total 425m de dénivelé et 4kms de marche nous ont permis d’admirer les trois cascades du Ruitor qui bouillonnent, grondent, rugissent … ( le Voile de la Mariée est bien mince à côté…)

   Le pique-nique pris à l’ombre (par une chaleur presque écrasante) terminera cette matinée.

 

   Pour finir : un peu de tourisme pour rentrer avec six cols : le Petit Saint-Bernard, l’Iseran, la Magdeleine, le Télégraphe, le Galibier et la descente du Lautaret, la suite est connue…

 

   Un grand merci à Christine et Michel, aux meneurs aussi (ils se reconnaîtront !..)

   Tous les ingrédients étaient réunis pour un bon séjour : l’organisation, la bonne humeur, le beau temps, des gens sympas…

 

   Ça, c’est fait !...n’est-ce pas Christine ?!...

 

A-MG

Les Photos du Jour ICI.

Rédigé par A.B.R.G

Commenter cet article

Noel 09/07/2015 09:54

Merci Christine pour cet excelent séjour dans le VAL D'AOSTE. l'organisation parfaite, le choix des randos idéal.
Comme D'AB!!!!!!!! encore Bravo.
Noel