Le Rocher Roux - Prapic

Publié le 31 Mars 2016

Jeudi 31 mars 2016 10 Participants (tes)

 

800 de dénivellation – 12 km – 4h30 de marche.

 

   Les années se suivent et ne se ressemblent pas forcément…

   L'année dernière pour notre dernière sortie raquettes le menu avait été copieux. Le Rocher Rond dans le Dévoluy avec ses 1250m de dénivellation dont une grande partie dans le brouillard. Longues glissades et itinéraire approximatif vers la fin.

   Cette année le final était moins corsé, la météo et la qualité de la neige n'étant pas au rendez-vous.

   Destination le Rocher Roux, cette fois à défaut de Rocher Rond, pour un final en douceur.

   Départ du village de Prapic vers 8h15 direction la Chapelle de la Saulce et le Saut du Laïre. Neige inégale à la fois, humide, croûtée, gelée, traffolée, gros sel…

   Nous sommes surpris par les nombreuses traces de randonneurs à pied, sans skis ou raquettes, qui montent jusqu'au saut du Laïre. Quel plaisir peut-on avoir à randonner dans ces conditions, au risque de passer à travers la croûte de neige à chaque pas? Mystère…

   Après le Pont du Laïre à la cote 1901 nous prenons une orientation plein nord vers les Cabanes de la Terce. Nous poursuivons en remontant au mieux les pentes en rive droite du torrent de Jaretoux. Nous nous arrêtons une énième fois pour enlever ou remettre une couche. Une corniche impressionnante encapuchonne Pellegrine.

   Parvenus sur le grand replat à la cote 2240, il est 11 heures, le Rocher Roux est là juste devant nous, encore 150 mètres de dénivellation. Oui mais dans le fond de la vallée vers Prapic les nuages sont bien noirs. Il neige sur le Tubat, les Lauzes Rousses et vers les Terres Blanches. Le Mourre Froid?  Disparu… Précautionneux nous décidons de  ne pas monter plus haut et même de commencer à redescendre manger plus bas. Aux cabanes de la Terce trop de vent. C'est à la Cabane du Laïre que nous allons trouver une petite place à l'abri. Bien calés entre les deux murs. Celui en pierre dans le dos et l'autre de neige devant les pieds. Partage de douceurs pour réchauffer le ventre, rappels de souvenirs de rando pour réchauffer le cœur et quelques petites blaguounettes pour réchauffer l'atmosphère.

   Descente tranquille, le temps se maintient et retour aux voitures vers 14H.

… et oui c'était la dernière de la saison. Je veux dire, en raquettes… d'accord, la vie continue.

La montagne est belle en toute saison.                 Djipi

Quand tu es arrivé au sommet de la montagne, continue de grimper - Proverbe chinois

Cliquez sur l'image ci dessous.

Rédigé par A.B.R.G

Commenter cet article

REY Daniel 01/04/2016 09:40

Salut Jean Pierre ,tout se passe très bien,le diapo défile comme il faut ,on dirait presque un film ,continue comme ça,
c'est parfait