Chamousset par le Pas de l'Ane

Publié le 31 Mai 2019

Pour écrire ou voir les commentaires en bas de page cliquez sur le titre.

Jeudi 30 mai 2019

   

   A 7heures du matin à Gap le ciel est parfaitement bleu. Pas un nuage. Pourtant je ne suis pas vraiment rassuré. J'ai effectué deux reconnaissances, récemment, pour cette randonnée. A chaque fois je me suis retrouvé dans le brouillard. Bon, on verra bien sur place.

   A 8heures départ du parking des Chabottes pour les 22 participants. Un petit bout de piste, et très vite nous commençons à grimper en sous bois. Sentier à trois voies pour commencer, puis deux, et enfin, une seule.

   Quelques chamois gambadent au dessus de nous. Une petite demi heure et nous voilà... au pied du mur. C'est le cas de le dire. Pour monter au Pas de l'Ane : 1,5 km et 600 mètres de dénivellation. Pente moyenne 35% avec des passages à plus de 45. La grimpée s'effectue la plupart du temps dans des pentes herbeuses. Au moins pour la première partie. Pas facile de trouver un bon appui. Je monte plutôt en diagonale, certains préfèrent monter tout droit. Chacun sa méthode. Plus haut, une grosse casse remplace l'herbe. De gros rochers bien stabilisés, c'est plus facile. Les appuis sont plus francs. Un petit névé, encore un peu de casse et nous voilà au Pas de l'Ane, avec le brouillard et un vent du nord, bien froid. 2h45 depuis le départ super. Un petit regroupement et on repart, la météo ne nous incite pas au farniente.

   Maintenant une longue traversée en crête, 3km, avec quelques vallonnements va nous permettre de rejoindre le Chamousset. De temps en temps le brouillard se déchire et nous pouvons apercevoir quelques sommets du Dévoluy. Le vent, lui, ne nous quitte pas, toujours aussi froid.

   Un petit aller-retour sur Chamousset, il nous faut redescendre plus bas sur l’arête de Grand Cote pour essayer de trouver un endroit à l'abri pour notre casse-croûte de midi.

   Nous allons en trouver un, parfait pour certains, et limite pour d'autres. Mais bon impossible de les faire changer de place... Ce qui veut dire que le repas terminé, petite sieste????... ils ont envie de partir au plus vite.

   Il faut alors plonger dans des pentes encore pire que ce matin, oui mais sur un bon sentier qui descend en zig zag. On est maintenant à l'abri du vent. Petite pause pour enlever une couche ou deux. La sente contourne  un bel éperon rocheux, traverse un torrent et nous revoilà, au pied du mur du matin. Comme personne ne veut refaire un tour, on continue la descente et 20 minutes plus tard nous voilà aux voitures.

   Un grand bravo à tous les participants. Bon 11km et 950 m certains diront, bof, c'est pas extraordinaire. D'accord ; mais qu'ils viennent donc faire un tour dans les pentes sous le Garnesier et on en reparlera.

   22 participants 11km et 950 m de déniv.

 Temps global 6h20 pour environ 5h de marche.

                                                                                  J-Pierre R

La Trace Visu GPX ICI 

Pour les photos cliquez ci-dessous.

Rédigé par Amicale Baliseurs Randonneurs Gapençais.

Commenter cet article

Momo 01/06/2019 23:00

" Tu nous as fait faire une jolie ASCENSION ce Jeudi 30 Mai ! Pas loin du ciel sur ces crêtes... "

Amicale Baliseurs Randonneurs Gapençais. 06/06/2019 14:46

Oui mais malheureusement pas au-dessus des nuages...