Publié le 29 Novembre 2011

A l'attention des amateurs de via ferrata

 

Après 2 années en demi-teinte l’activité via ferrata semble enfin prendre un peu de « hauteur »; il était temps.

L'année 2011 a vu arriver un certain nombre de personnes intéressées et très motivées.

Peu à peu un groupe s'est constitué avec pour règles principales: la convivialité, et l'envie de se faire plaisir. Et surtout, ne pas trop se prendre au sérieux. Nous avons partagé ensemble de bien belles journées.

 

Faire de la via ferrata est une activité ouverte à toute personne ayant une bonne condition physique, et en possession d'un équipement adapté.

Il faut simplement savoir respecter scrupuleusement les règles de sécurité inhérentes à cet exercice.

Ne pas s'engager dans des parcours dépassant ses capacités physique et morale. ( Morale où disons plutôt émotionnelle). Et au moins dans un premier temps, être accompagné par une personne aguerrie à cette pratique, et pouvant vous assister en cas de besoin.

 

En 2012 d'autres ferratistes souhaitent se joindre au groupe. Afin de contenter tout le monde, je propose à toutes les personnes intéressées par cette activité, de remplir un petit questionnaire qu'elles trouveront en pièce jointe à la fin de cet article. JPR

Mais avant...

 

 

 

LA VIA FERRATA, C'EST QUOI ?

 

 

Une via ferrata est un itinéraire de randonnée sportive permettant de franchir, grâce à des aménagements spéciaux, des parois rocheuses escarpées d'une certaine ampleur qui, sans transformations, devraient être parcourues en technique d'escalade classique. L'équipement des voies en via ferrata rend relativement facile et accessible des itinéraires d'escalade technique.

Un parcours ainsi modifié ne touche plus le même public et s'adresse, non seulement à des grimpeurs expérimentés, mais aussi à des randonneurs ou des grimpeurs débutants qui recherchent des sensations fortes liées au vide, sans pour autant aspirer à pratiquer l'escalade rocheuse en montagne avec la technique qu'elle suppose.

La pratique de la via ferrata peut aussi constituer une excellente mise en condition physique.

De même qu'elle vous sera très utile en randonnée, dans des passages délicats.

Bien que la pratique de la via ferrata ne pose pas de grandes difficultés et soit accessible à la plupart d'entre vous, elle requiert tout de même de la préparation, demande de l'encadrement si vous êtes débutants et nécessite un matériel approprié, de bonne qualité et en bon état.

L'escalade de via ferrata est un sport de montagne à prendre au sérieux qui exige le respect de certaines règles.
Une journée de via ferrata se prépare : on est attentif à la météo, on prend un avis auprès des locaux sur la praticabilité de la voie, on emporte avec soi un sac à dos, de quoi boire et manger. En principe, on ne pratique jamais seul(e) une via ferrata.



Vous devez être attentifs et savoir que, même pratiqué dans les règles de l'art, ce sport n'est pas sans risques et que les blessures conséquentes à une chute peuvent être graves.

 


La suite  ici ->    Via Ferrata  

Et ici -> Questionnaire Via Ferrata

  DSC05328.JPG

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Informations

Publié le 26 Novembre 2011

   Nouveau Nom de domaine   

 

   Bonjour

Une info pour tous les  visiteurs.

Notre blog est passé en version Premium.

Il est à présent accessible par son nom de domaine

abrg05.fr

D'autres changements interviendront au fur et à mesure de la mise à jour. Les bases du blog ne seront pas bouleversées. Seules quelques modifications seront apportées dans le but de rendre la visite des pages et des articles plus agréable.

En vous espérant toujours plus nombreux à visiter notre modeste blog. Cordialement. JPR

Surtout ne pas hésiter à ajouter des commentaires au bas des articles.



Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Informations

Publié le 26 Novembre 2011

Soirée Beaujolais - 25/11/2011

   Rendez-vous  était pris au stade de rugby ( pas pour l'entraînement ) mais pour fêter le Beaujolais nouveau...

Après les mots de bienvenue de notre président, la présentation superbe de notre secrétaire adjointe ( l'instigatrice de cette réunion ).....

La dégustation pouvait commencer:un riche éventail de ce patrimoine national était présenté, trouver le meilleur,un exercice difficile !!....

Charcuterie, feuilletés, tarte, pizzas, pâtés, fougasses ,fromages et desserts, fruits etc...

Rien ne manquait, nos adhérentes ont du talent, et quand au cours des ballades on parle de recettes de cuisine ce ne sont pas des mots en l'air....

La preuve tout était délicieux !!!...

Une réunion comme toujours...réussie !....

Merci à tous :

                    A-------- Amicale 

                    B-------- Beaujolais 

                    R-------- Rouge 

                    G-------- Généreux

 

Les Photos - https://picasaweb.google.com/110539922854627498228/20111125SoireeBeaujolais?authkey=Gv1sRgCO7olOSq_ISqZA

Photos-2011-0697.JPG

Photos-2011-0699.JPG

 


Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Partage

Publié le 24 Novembre 2011

   La Pierre Ecrite - Jeudi 24-11-2011  

 

 

 

        Nous sommes 25 au départ répartis en 6 voitures.

La route de St Geniez est verglacée dans 2 virages à l'ombre.

A l'arrivée à la Pierre Écrite 2 marcheurs nous attendent. Les chauffeurs mènent les voitures à l'arrivée à 1,5km à un parking plus confortable.

Pendant ce temps, La pierre écrite est observée, admirée, photographiée, son histoire commentée. La vie de Dardanus n'a plus de secret pour personne.

La rando débute par une forte montée de 90 mètres de dénivelée, Le soleil apparaît rapidement. Un remarquable chêne nous attend. Un peu plus loin, un patou nous observe calmement.

Surprise générale au passage devant nos véhicules, n'ayant marché qu'une heure, nous pensions la rando terminée!

Mais la balade se poursuit en forêt par une large piste. Enfin la crête est atteinte.

Quelque pylônes EDF gâchent le paysage, C'est une ligne de 220 000 volts nous précise le spécialiste.

La vue est alors dégagée sur 360°, On voit de la Ste Victoire au Lubéron, Les Monges, L'Estrop, Bure, Lure ...

Certains s'attardent à la cueillette d'un thym odorant. Peu après le sommet, nous pique-niquons sur un replat abrité. Il est difficile de repartir.

En descendant, nous apercevons 2 chamois, Nous sommes ensuite guidés par 2 chiens de chasse.

En fin de parcours, le groupe s'étire. Les cueilleurs de cynorhodon s'affairent. Nous dominons le défilé de la pierre écrite et nous admirons son étroitesse.

Un dernier panneau, explique la géologie du lieu.

François

 

Les Photos - https://picasaweb.google.com/110539922854627498228/20111124LaPierreEcrite?authkey=Gv1sRgCKiJq4b1l4bEqAE

pierre--crite---le-pas-de-la-vache-022.jpg

pierre--crite---le-pas-de-la-vache-002.jpg


Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Sorties

Publié le 23 Novembre 2011

         Les yeux bleus de la montagne.

          On trouve dans les monts, des lacs de quelques toises, 
          Purs comme des cristaux, bleus comme des turquoises, 
          Joyaux tombés du doigt de l'ange Ithuriel, 
          Où le chamois craintif, lorsqu'il vient pour y boire, 
          S'imagine, trompé par l'optique illusoire, 
          Laper l'azur du ciel.

          Ces limpides bassins, quand le jour s'y reflète, 
          Ont comme la prunelle une humide paillette ; 
          Et ce sont les yeux bleus, au regard calme et doux, 
          Par lesquels la montagne en extase contemple, 
          Forgeant quelque soleil dans le fond de son temple, 
          Dieu, l'ouvrier jaloux !

 

          Théophile Gautier.

Lac-des-Rougnoux.jpg

 Lac du Distoit depuis la Pointe des Rougnous

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Partage

Publié le 20 Novembre 2011

Ribiers - Le Rancurel


  11 volontaires pour cette randonnée qui débute à 9 heures au dessus des vergers de Ribiers.

 Le ciel est un peu gris et donne même quelques gouttes ce qui n'effraie pas notre groupe dans la première montée au Pas de la Montagne que l'on atteint par une brêche étroite face à la montagne de Lure.

 En progressant sur la crête Ouest puis en contre-bas d'une barre rocheuse nous rejoignons le Pas de Liérette, très dégagé, pour notre première pose.

 L'ascension du Rancurel se fait dans des pierriers peu faciles, évitant une végétation hostile, et sous l'oeil très vigilant de deux chasseurs postés sur un promontoire rocheux; on échange quand même des signes amicaux, c'est rassurant. 

 Un autre chasseur nous accueille très cordialement dans notre descente en crête herbeuse vers un col où nous prendrons notre repas. On bavarde même un peu.

 Le soleil fait doucement son apparition  et, après une petite visite à la ferme Taxil, c'est une descente bien tranquille dans le ravin de Brison qui nous ramène aux voitures."

Pas de photos

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Sorties

Publié le 17 Novembre 2011

Gleize - 17-11-2011

 

      C'était une belle journée qui s'annonçait, froid sec, à peine un souffle de vent, le soleil arrivait du Queyras: ça allait être une belle journée; ça aurait pu être une belle journée.


  Départ de la carrière en montant au col de Gleize, 100m en déniv en dessous des cerisiers; début champêtre dans les prairies d'alpage tondues par les moutons du Pierrot Amar, rencontré plus tard. Le rythme n'est pas soutenu, les pauses sont fréquentes et les langues vont bon train. Le groupe retrouve le sentier au pied du mur, celui de Gleize vous savez, pas l'autre; la file s'étire et le souffle se raccourcit; les langues se reposent.


   Nouveau "groupir" au sommet du mur, oui vous savez, celui de Gleize...Là, le souffle retrouve son rythme et les bonnes (il n'y a en a pas de mauvaises à l'ABRG) langues le leur, en accéléré même, car depuis le temps qu'elles n'avaient pas fonctionné... au moins 1/4 d'heure ! C'est aussi l'occasion de grignoter avec échanges de coupes-faim.


   L'objectif, le Pic de Gleize est en vue: il se détache magnifiquement sur le ciel d'un bleu unique, haut-alpin (je crois que je vous l'ai déjà fait remarquer, l'hiver dernier), un dégradé de bleu rehaussé par le blanc des montagnes récemment remises à neuf en prévision de l'hiver; le paysage est somptueux, à la limite du somptuaire et propice à calmer les âmes les plus tourmentées. Tout le monde s'accorde pour souligner la pureté et l'harmonie des lignes des reliefs situés au nord (vers le Champsaur...).


  La colonne s'ébranle à nouveau, précédée de deux éclaireurs chargés d'aller examiner la faisabilité d'un retour par le sentier de ronde de Chaudun et ensuite la route forestière qui ramène au col de Gleize; c'est d'ailleurs cette hypothése qui a mis le feu aux poudres et transformé le groupe en bande de révolutionnaires retardataires (1789, c'est loin et le printemps arabe est fini...) emmenés par un fort en voix (restons courtois). Un moment de calme permit d'avancer en direction de l'Aiguille et d'apprécier le bocage Champsaurin  dont l'entretien et la conservation sont favorisés par le Parc National des Ecrins.


  Le retour des deux explorateurs raviva l'agitation des nouveaux indignés de la Plaza del Sol; la montée au Pic avec la perspective du casse-croûte immédiatement après calma tout le monde (peut-être avaient-ils faim après tout); l'apéro servi sans modération remit presque complètement les esprits à l'endroit.


  Le lieu de pique-nique ne permettant pas la sieste, la descente est entamée sur l'arête sud-ouest du Pic, rocheuse d'abord; la première plage d'herbe est alors l'occasion d'une dernière manifestation des indignés qui s'allongent instantanément pour la sieste, manquée au sommet. Un peu de repos remet du baume sur les coeurs et un grand sourire, habituel, sur les visages.


  Les dernières pentes au-dessous du mur (celui de Gleize, vous savez...) sont l'occasion de faire ou refaire connaissance avec Pierrot Amar de la Fare qui surveille ses moutons gardés par ses Borders-Collets; le Pierrot, un de ces authentiques en voie de disparition et que l'on regrettera: un échange haut en couleurs et dont on garde le souvenir.


  Le retour aux voitures s'accompagne de la disparition du soleil qui fatigué, va se reposer; comme nous.


  En définitive, celà a été une très très belle journée, comme promis le matin.
JC BLANCHARD

 

Les Photos - https://picasaweb.google.com/110539922854627498228/20111117Gleize?authkey=Gv1sRgCO2zmuSSwKCVGw

020

016

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Sorties