Publié le 30 Novembre 2013

       Les yeux bleus de la montagne.

          On trouve dans les monts, des lacs de quelques toises, 
          Purs comme des cristaux, bleus comme des turquoises, 
          Joyaux tombés du doigt de l'ange Ithuriel, 
          Où le chamois craintif, lorsqu'il vient pour y boire, 
          S'imagine, trompé par l'optique illusoire, 
          Laper l'azur du ciel.

          Ces limpides bassins, quand le jour s'y reflète, 
          Ont comme la prunelle une humide paillette ; 
          Et ce sont les yeux bleus, au regard calme et doux, 
          Par lesquels la montagne en extase contemple, 
          Forgeant quelque soleil dans le fond de son temple, 
          Dieu, l'ouvrier jaloux !
 

           Théophile Gautier.




Nous voilà à une époque charnière de l'année. Ce n'est pas encore tout à fait l'hiver, mais finies les longues sorties sur les crêtes, en tee-shirt, cheveux au vent.

Le froid est là. La neige aussi a fait son apparition. D'abord sur les sommets et puis petit à petit elle est arrivée dans les vallées.

Le manteau blanc a recouvert les lacs. Il a fermé les yeux bleus de la montagne. Le froid les avait déjà équipés de lentilles (de glace) mais cette fois ils ont fermé leurs paupières. Ils se sont endormis pour de longs mois. Nous ne les reverrons plus jusqu'au prochain printemps.

Alors je vous propose de refaire un petit tour avec eux, en regardant ce petit diaporama sans prétention. Juste histoire de ne pas les oublier tout à fait. Ils nous ont tellement fait rêver...

Nous avons dépensé pas mal d'énergie pour leur rendre visite, tout là-haut chez eux, près du ciel. Alors pour une fois les voilà chez nous. Ils viennent visiter nos écrans... 

Le plus difficile pour ce petit diapo n'a pas été de choisir des images libres de droits et exploitables, mais de trouver une suite logique dans la visite de ces lacs. Par où commencer, et quel cheminement suivre. On part par ici, puis on revient par là, et on s'égare, on en oublie. Alors on revient, et on s'aperçoit ...   que l'on tourne en rond.

J'attends vos commentaires avec impatience, mais je vous en prie... soyez indulgent.

Djipi.

Pour voir le diapo cliquez  sur la photo. 

18---cedera--2-.jpg

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Partage

Publié le 28 Novembre 2013

 

Une seule sortie prévue ce jour, en raison de l’enneigement dans le secteur du Cuchon, la sortie prévue se transforme en une balade autour de Gap.

34 personnes sont présentes malgré un froid glacial. Regroupement dans le secteur des Sagnières, montée en direction du viaduc de la Selle puis vers la table d’orientation située en bordure de la route de Veynes. Petite halte au soleil pour admirer le panorama. Le retour se fait par le hameau des Colombes et les Hauts de Saint–Jean parmi les champs et les bois.

Petite sortie découverte du bassin Gapençais de trois heures de marche.

Merci aux 34 courageux

JPG

 

Les photos -> ICI 

haut-st-jean--26-.JPG

haut-st-jean--8-.JPG

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Sorties

Publié le 25 Novembre 2013

 Ce matin, parcours et itinéraire revus à la baisse en raison de l’hiver précoce. Il est déjà 9h30 quand nous abordons d’un bon pas la traversée des jardins endormis afin de gagner au plus tôt le côteau ensoleillé de Champérus, par une ancienne voie romaine.

Les lacets serrés, quelques escaliers à enjamber auront vite fait de nous réchauffer ; 3 chamois curieux observent notre groupe bien silencieux. Un cable aide à franchir un passage scabreux. C’est avec plaisir que nos chaussures soulèvent une neige restée en cristaux sur les sentiers exposés nord. En cheminant un balcon au dessus de ravines, nous voici enfin au hameau de Chateauvieux où une petite halte s’impose à côté de l’église évangéliste de St Jean.

Au col de la Selle, direction col de Pierrefeu par le bois de Pignerole : encore quelques kilomètres et 200 m de D+ avant de se mettre à table ! Le sentier en direction du Pas de Jarrie devient plus facile, semi-boisé ou empierré pour enfin arriver au col des Tourettes.

A l’abri du mur de la chapelle et son cimetière, en plein soleil, les sacs se posent pour un repas bien mérité. C’est en voiture, avec une navette, que nous quitterons la campagne veynoise.

8 km 500 / 3 h 30 de marche / 700 m D / 16 présents

Merci à Mady pour le reportage photos.                  MA

 Les photos -> ICI 

 

veynes--6-.JPG

veynes--42-.JPG


Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Sorties

Publié le 23 Novembre 2013

Soirée Beaujolais Samedi 23 Novembre :

 

« Tiens, ce soir les bises de bienvenue se veulent très chaleureuses. Des petits groupes se forment, bien serrés les uns aux autres ; on sautille, on danse... curieux tout ça ? Je dois vous dire que l’hiver s’était installé dans la salle, privée de chauffage. Heureusement que l’amitié réchauffe ! »

Pas de doute, le Beaujolais a été le roi de la fête, toujours bien accompagné avec les gâteries de nos amis randonneurs ; les tourtons chauds de Gilberte ont eu un succès certain... Bravo et merci à tous. 

2014 : quel jour, quelle date, quel lieu ? M.A.

 

 Les photos -> ICI 

beaujolais--12-.JPG

beaujolais--14-.JPG


Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Sorties

Publié le 22 Novembre 2013

Messieurs et dames bonjour,

Je me permets de venir vers vous pour vous parler d’une conférence qui aura lieu la semaine prochaine et qui pourrait intéresser vos adhérents.

La Maison du Tourisme de Gap organise une conférence sur la nivologie et les risques liés aux avalanches lors de pratiques de sport en montagne.

Celle-ci sera orchestré par le spécialiste Alain Duclos, : membre de l’ANENA et Maitre de Conférence.

Une conférence nécessaire pour tous les amoureux de la montagne et du ski au début de l’hiver.

Au Royal le Mercredi 27 Novembre à 20H et c’est gratuit.

Informations au 04.92.52.56.56.

Très cordialement.

Gaetan THEVENIAUD

Office tourisme de Gap.

1 Place Jean Marcellin

05000 Gap

Neige.JPG

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Partage

Publié le 17 Novembre 2013

  Quand les cieux sont courroucés et que la course prévue doit être abandonnée, on en revient à notre bonne montagne de Charance avec ses surprises et ses richesses insoupçonnées, ses sentes en traversée de forêts ignorées de la carte IGN. C’est ainsi que notre groupe de huit a décidé de braver la météo hésitante et d’attaquer la crête du Cuchon par le Sud en partant de la carrière des Serrigues.

  Après le col des Guizières, rapidement atteint, un sentier en contournement encore enneigé nous permet d’éviter la crête très ventée de Cote Plaine et d’effectuer notre premier passage à la Brèche avant de basculer côté Ouest. Nous ne sommes pas les seuls à explorer ce flanc sauvage dominant le vallon de Rabou ; de nombreux bonnets oranges nous signalent la présence de chasseurs de sangliers, postés en sentinelle. La marche silencieuse est de rigueur. On en profite pour repérer les chamois réfugiés sur les hauteurs.

  Après un long cheminement en forêt, on découvre enfin la plate-forme herbeuse du départ des parapentes. Il ne reste plus qu’à suivre la crête escarpée pour gagner le sommet du Cuchon. Le groupe monte courageusement, pas de retardataires. Quelques flocons nous incitent à entamer la descente délicate vers la brèche qui, heureusement, n’est pas gelée.

  De la brèche à la carrière, le retour facile sera agrémenté de quelques apparitions du soleil.

  Merci à tous pour votre présence attentive et détendue. 

  J-Marie

DSCF1326

La Croix de Charance

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Sorties

Publié le 14 Novembre 2013

       
   Nous sommes 16 au départ de Gap et nous prenons 3 personnes en route. C'est donc à19 que nous partons pour la randonnée.
Les voitures sont garées au bord du canal, après le pont de Rochebrune. Nous marchons sur la route goudronnée pour atteindre un sentier de découverte, les arbres sont un peu nus.
  Un peu plus haut, nous laissons ce sentier pour en suivre un autre qui monte jusqu'à la Chapelle Saint-Sixte.

  Nous admirons le paysage nous grignotons un peu. Je leur dis qu'une surprise nous attend un peu plus loin avant d'arriver aux Achards. Manque de chance ma surprise, (une dame lama) qui vient nous souffler dans les oreilles ne se montre pas. Nous sommes déçus. Arrivés aux Champsaurs  nous reprenons le goudron jusqu'au Puy. Nous cherchons un coin un peu abrité du vent pour faire la pause casse-croûte avec les friandises habituelles en fin de repas.

  La sieste ne se fera pas, nous n'avons pas chaud, et nous reprenons la descente. 1h30 plus tard nous avons bouclé le circuit.
  Merci à tous d'avoir participé à faire de cette ballade une belle journée.
  Amitiés à tous. 
  Alice

 Les photos -> ICI 

DSCI0001.JPG

DSCI0009.JPG

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Sorties