Publié le 30 Juillet 2015

RANDONNEES PEDESTRES DU JEUDI 30 JUILLET 2015

Crête de Penon et cabane du Pré de La Faurie –

800m de dénivelé – 5h de marche – 10 participan(ts-tes)

Crêtes de Penon et de Martinat, belvédère de l’Homme de Pierre

1230m de dénivelé – 6h30 de marche - 13 participan(ts-tes)

 

   Sur une idée lumineuse de Robert, nous avons proposé aujourd’hui deux randonnées partant du même lieu (hameau de Barbein – commune de Risoul), ayant une partie commune et l’une étant plus longue que l’autre. L’intérêt a été de se retrouver tous ensemble pour le pique-nique.

   A 7heures pour l’une et 7h30 pour l’autre, nous quittons notre parking habituel, direction Barbein (au-dessus de Plan de Phazy) où nous garons les voitures. Nous nous engageons sur le P.R. très bien tracé en direction de la crête de Penon et nous entrons tout de suite dans « le vif du sujet » car la pente est soutenue. Après une montée en sous-bois, nous arrivons donc à la crête de Penon d’où nous avons une splendide vue en balcon sur le val de Durance en aval de Saint-Clément. Après une pause casse-croûte, nous continuons à gravir cette crête pentue et nous voilà à la cabane du Pré de La Faurie, fin de la randonnée partie à 7h30 et lieu fixé pour le repas.

   Pour l’autre, nous continuons notre ascension par la crête de Martinat et atteignons le « belvédère de l’Homme de Pierre » où aboutissent deux remontées mécaniques de la station de Risoul et où sont construits un restaurant d’altitude et un pylône servant de support à de nombreuses antennes. Notons au passage qu’une belle table d’orientation a été mise en place mais ledit restaurant masque une partie du champ de vision !… Après avoir admiré le panorama nous repartons pour rejoindre nos amis à la cabane pour le pique-nique toujours façon ABRG avec apéritif et gourmandises.

   Après une petite sieste réparatrice nous prenons le chemin du retour qui nous ramène à Barbein où nous attendent les voitures.

   Randonnées très agréables sous un soleil jouant à cache-cache avec les nuages, mais sans averse. Tout le monde a été très heureux de se retrouver à l’heure du déjeuner toujours dans l’habituelle bonne humeur, convivialité et amitié ; c’est l’ambiance de l’ABRG.

   Merci à toutes et à tous pour votre participation.

   Gilbert COUSIN et Robert BERNARD

Les photos ICI:

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié le 26 Juillet 2015

 

Grande Autane en semi-circuit à partir d’Archinard

7 participants, 1200 m de dénivelé, 13 km,

6h15 de marche. Dimanche 26 juillet 2015

 

   Départ du parking d’Archinard à 8h20 à la cote 1594m. On emprunte le sentier au fond du vallon. On profite de la fraîcheur matinale durant une heure environ avant de passer au soleil.    On atteint le col de Rouannette en 2h30 environ. Puis l’on suit la crête sud en direction du sommet de la Grde Autane.

   Cette crête est très facile jusqu’au point 2563m d’où part l’épaule Est. Au-delà la crête se redresse et il faut franchir plusieurs ressauts raides, que l’on peut gravir aisément en suivant une sente cairnée bien visible longeant le fil de la crête. Le dernier ressaut est contourné par une courte traversée vers l’Ouest du haut de la face sud, puis on rejoint le fil de l’arête sud et rapidement le sommet que l’on atteint après 3h45 de montée.

   On bénéficie d’un panorama à 360° avec une très belle vue sur nombre de sommets des Ecrins en raison du temps beau et très clair. La place est largement suffisante pour pique-niquer au sommet ; mais on redescend jusqu’à la cote 2563m pour rejoindre les 2 participants qui ne sont pas montés jusqu’au sommet.

   Après un pique-nique bien mérité, on descend par l’épaule Est (sente cairnée) jusqu’à la cote 2280m environ, puis on descend versant nord par un alpage raide et herbeux (attention seulement quelques traces et les cairns deviennent rares et il faut garder le cap sur la station d’Orcières au loin, pour une fois utile comme point de repère) jusqu’à un replat à la cote 2040m (cairn); puis on descend à gauche par un sentier peu marqué permettant de rejoindre le pierrier sous la Grde Autane. On suit alors de vagues sentes traversant les alpages vers le nord et l’on rejoint vers 1800m une route forestière, que l’on emprunte jusqu’au village d’Archinard. Le village est atteint vers 16h20.

   Les participants ont apprécié le panorama depuis la crête sud et du sommet et la variante à la descente permettant un semi-circuit plus varié que l’aller et retour.

Michel C:

Les Photos ICI:

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Champsaur

Publié le 24 Juillet 2015

Lac de SOULIER par le Col du Tronchet

et PIC OUEST de COTE BELLE

6 participants 1100m de dénivelé et 6h de marche.

 

Départ du parking Relais à côté du garage Audi en raison du Tour de France.

Rando classique toujours très appréciée avec la vue magnifique au Pic de Côte Belle:

Col de l'Izoard, Casse Déserte, Pic de Rochebrune ....

Merci à tous pour votre courage et otre bonne humeur

A très bientôt

Daniel

Les photos ICI:

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Ubaye

Publié le 24 Juillet 2015

Jeudi 23 juillet 2015 - 9 participants. 6D, 3M.

↔14 km – ▲1050m - Temps de marche 6h

 

   Avec la canicule de ces derniers jours, les vacances en famille, ou avec des amis, et le passage du tour de France dans la ville, les amateurs de randonnées se font rares sur les sentiers.

   Seulement 15 participants pour deux randonnées. Pas grave ; la qualité remplace la quantité...

   Départ décalé depuis le parking relais de la Reyberte à Pont Sarrazin. Notre lieu de rassemblement habituel étant réquisitionné par le tour de France pour le départ de l'étape.

   Direction Vars Sainte Catherine, nous empruntons la piste qui conduit à la Cabane des Couniets. Nous garons les voitures un peu en contrebas, au lieu-dit « le Serre » vers 2140 m d'altitude.

   Le contournement d'un piton rocheux nous permet de traverser un magnifique champ d’Edelweiss.

   Nous rejoignons le sentier, sous la Pointe du Pastourlet. Un peu plus haut, il s’engage dans un petit vallon. Parvenus à la crête des Couniets, par une brèche, nous basculons sur le sentier en balcon qui remonte le vallon Laugier jusqu'au col de Serennes.

   Encore un petit effort et nous pouvons faire une petite pause casse-croûte auprès du lac des 9 couleurs. ( Attention ne pas confondre avec celui qui se trouve près du col de la Gypière sous l'aiguille de Chambeyron.)

   De ses 9 couleurs, il a dû en perdre au moins 7. Ce n'est plus qu'une grosse mare boueuse. Rien à voir avec le beau lac bleu, enchâssé dans ses rochers, aperçu un mois plus tôt lors de la reco.

   Les trois quarts de la distance ont été parcourus, mais il reste encore 600 mètres de dénivellation. De plus, à partir de là, la progression sera plus difficile. La montée s'effectuant dans des éboulis. Une grande casse ravinée par les orages. Seules subsistent quelques portions de sentier.

   Une première moitié des difficultés est franchie en arrivant à la côte « 2822 » . On découvre la cuvette d'un ancien lac. De là nous pouvons apercevoir le sommet sud de la Mortice, but de notre randonnée.

   Il reste encore une raide pente d'éboulis à franchir. Vers 2950 nous partons un peu vers la droite pour voir de plus près le gouffre de 110 m. Cela permet de récupérer un peu pour le final.

   Encore quelques éboulis et nous voilà sur le plus haut Karst d’Europe…

   Maintenant la progression devient beaucoup plus facile. Par une grande courbe sur la droite nous rejoignons le sentier qui monte dans la pierraille vers le sommet sud où nous arrivons vers 12h 30.

   Il y a quelques plans de genépi qui feront le bonheur de certains.

   La météo n'est pas très rassurante, de gros nuages noirs tournent au-dessus de nos têtes. La poursuite sur les crêtes, et la Mortice nord, n'est pas envisageable.

   Il fait trop froid pour manger là. Après ses jours de canicule c'est un sacré changement. Nous redescendons un peu plus bas sur les grosses dalles du karst. Certains ont l’onglée….

   Le repas sera très très vite expédié. Quelques grosses gouttes de pluie nous font zapper les desserts et autres digestifs.

   Finalement, mis à part quelques gouttes dans la cuvette de l'ancien lac, nous échapperons aux averses.

   Retour aux voitures vers 16heures.

   Bravo à tous les participants. En particulier à Raymonde : encore un 3000.

Djipi

Les photos ICI:

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Ubaye

Publié le 20 Juillet 2015

  

  En raison du départ de l'étape du tour de France, Avenue Foch, l'accès à notre parking habituel (parking Inter Avenue Cdt Dumont) sera impossible.


   Le rassemblement des randonnées se fera au parking relai de la REYBERTE.


   Route de Briançon à gauche avant Pont Sarrazin, après les garages Ford et Volkswagen.

Horaires inchangés.

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié le 17 Juillet 2015

Jeudi 16 Août 2015: Le Grand Galbert ( secteur du Taillefer)

par le collectif Mady , Ch et Michel B

    Quelle déception pour les 7 randonneuses de ne pas voir au rendez-vous le « meneur du jour»....cloué chez lui par quelques soucis de santé!!!!!

   Heureusement nous étions 4 lors de la reco.....aussi pas de problèmes!!!

   C'est à 10 que nous partons vers l'Isère pour aller voir et toucher le Grand Galbert.

   Parking du lac du Poursollet ( après La Mure, Nantes en Ratier et la station de l'Alpe du Grand Serre- la Morte).

   Montée à l'ombre pour rejoindre le plateau des lacs, contournement du lac Fourchu par la gauche toujours sur le GR50, pour rejoindre une « croupe » dominant le ruisseau de l'Echaillon, entre le Pas de l'Envious et le refuge du Taillefer .

   Parcours au milieu de quelques nappes envahies de linaigrettes, passage au-dessus de la bergerie du Gd Galbert, deux grands cairns indiquent le chemin à suivre et notre objectif est toujours à vue.

   Après cette longue approche, nous voilà au pied de celui qui nous semblait si loin.

   A l'attaque !! Pas de difficultés pour atteindre les 2561m de ce sommet.

   Midi, nous pouvons admirer les différents massifs de ce magnifique observatoire et le plateau que nous venons de traverser avec sa « foultitude » de miroirs.

   (Chamrousse, Belledonne...Alpe d'Huez...les Deux Alpes...les Ecrins....un bout de Bure...le Taillefer...la Pyramide.....et toute la chaîne du Vercors)

   Repas avec ce superbe décor un peu plus bas, sur la cime Chalvine....puis retour par le Col du Treuil...., sous la pointe de l'Aiguille......avant de basculer dans le vallon pour rejoindre les chalets de la Barrière ( rencontre avec une famille randonnant avec une ânesse), certaines en profitent pour remplir leur gourde; une route forestière va nous ramener au parking du départ. (Lors de cette descente nous avons pu admirer dans une coupe de bois le travail d'un artiste:champignons taillés dans les troncs ).

   Belle journée dans un cadre magnifique....c'est un peu loin mais cela en vaut la peine... (Les journées sont longues et en cette période de canicule on est sûr de ne pas avoir de brouillard!!!!!).

Dénivel:1100m; temps de marche 6h15.

 A bientôt donc, sur d'autres sentiers. Ch B

Les photos ICI:

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Mathésine