Articles avec #devoluy tag

Publié le 21 Octobre 2016

 

 Crête de Matacharre à Montmaur.

 

  Jeudi 20 octobre 2016

 

  17 participants - Distance = 18,5 Km Dénivelée = 1010 m –

  Temps sec et peu de vent.

 

  Du pont de la Sigouste à Montmaur nous empruntons plein sud la piste forestière du bois de Vène. Les premières gelées font leurs apparitions, montée soutenue jusqu’au Col de Serrigon. Petite pause avec en fond le massif de Bure. Dernier assaut sur le Pic Chauve et traversée de la Crête de Matacharre, le sentier serpente entre les buissons et clôtures. Arrivée au col de Matacharre ,il est 11h 50, des arbres couchés nous invitent au déjeuner.

  Reprise de notre circuit avec halte à la maison forestière des Sauvas et long retour sur Montmaur par le GR du tour du Dévoluy.

Jean Louis.

 

Pour voir les photos cliquez ICI

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Dévoluy

Publié le 22 Février 2016

Le Grand Bréchon - 21 février 2016

600 mètres de dénivelée 8 km

   Le petit parking des Gicons était grand ce matin pour accueillir les 2 voitures des 7 raquettistes de l 'ABRG. Pourtant la journée s'annonçait prometteuse, le soleil, pas de vent, un ciel bleu lumineux et dans le Dévoluy, ce n'est pas courant.

   Le chemin forestier que l'on descend nous conduit au torrent de Grésières qu'il faut remonter ensuite jusqu'au col entre le Grand Bruchon et la cote 1607. Il reste encore 150 mètres pour atteindre le sommet.

   On cherche les plaques de neige les plus épaisses et c'est le sommet avec une vue magnifique sur tout le Dévoluy avec entre autre le Grand Ferrand, la tête de Lapras, l'Obiou, au fond le Vercors puis l'Olan, les Rouites  le Grun de St Maurice etc.

   A nos pieds c'est le Trièves avec le Lac du Sautet, Corps, Pellafol et ses éoliennes. Il faut redescendre un peu pour manger et un petit pierrier sans neige nous fait une belle salle à manger.

   Puis le givre et la neige extra du vallon tant admirés lors de la reconnaissance ont fondu et c'est la déception. Il ne reste que les photos prises ce jour-là. Un petit passage à la caravane de la cote 1607, puis on rejoint le beau Vallon de Peyre Chaves où là aussi le neige a fondu et on retrouve les voitures.

   Pour déguster la brioche de Roselyne on profite de la halte à la Mère Eglise qui ? s'imposait . C'est un petit coin du Dévoluy peu connu mais très beau . Merci à tous de votre participation,de votre enthousiasme , de votre bonne humeur et surtout de votre confiance . Mady

Les photos ICI

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Dévoluy

Publié le 7 Août 2015

Compte-rendu de la randonnée du 6 août 2015

Le Gicon (Dévoluy)

 

Dénivelé : 735 m

Distance : 8 km

Durée : 5h40

14 participants

 

    A l'entrée du hameau des Hauts-Gicons, nous prenons une piste tranquille qui s'élève sous les falaises du Pierroux (voies d'escalade). C'était une feinte : à peine sortis de la forêt, une fois passée la caravane du berger, nous abordons une pente herbeuse bien raide, encouragés par les aboiements des patous. « Passage hors sentier » qui ne ménage ni nos mollets ni nos poumons déjà éprouvés par la chaleur. Mais c'est pour mieux découvrir, une fois atteinte l'arête qui semblait reculer, un panorama grandiose sur le lac du Sautet, la Sambut, l'Obiou et dans les lointains jusqu'à la silhouette du Vercors. Par une grande traversée aérienne, nous rejoignons une autre arête, puis rapidement le sommet du Gicon. Là, nous ne sommes pas déçus non plus : c'est un belvédère unique sur tout le Dévoluy. Chacun essaye de nommer les sommets : Lapras, Aupet, Grand Ferrand … et les souvenirs affluent.

    Après un pique-nique 3 étoiles sur un matelas d'herbe, nous entamons la descente le long de l'arête en lame de couteau qui domine de 700m le hameau des Gicons. Vue plongeante et frissons garantis. Un chamois surgit d'un couloir à quelque dizaines de mètres pour bondir dans la prairie, et nous nous sentons tout d'un coup bien lourds et bien patauds...

    Grâce à Jean-Pierre et Raymonde, nous réalisons que nous foulons en toute inconscience depuis ¼ d'heure un tapis d'Arctostaphilos uva-ursi. S'ensuit un débat animé sur les graminées la demoiselle d'onze heures et les noms savants des plantes. On frôle les noms d'oiseaux mais les esprits s'apaisent et nous reprenons le sentier qui en un bel arc de cercle traverse les vallons rôtis par le soleil et nous ramène pile à notre point de départ.

    Délicate attention, un jus d'orange sorti de la glacière nous rafraîchit avant de reprendre la route.

    Merci Noël ! Même les vétérans et les experts ont apprécié l'originalité et la beauté de l'itinéraire.

    Elisabeth

Les photos ICI: (d' autres en attente)

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Dévoluy

Publié le 20 Mars 2015

Jeudi 19 mars 2015 Raquettes en Dévoluy

Tour de la Tête d’Oriol Montée par le Vallon de Truchière et retour par le Vallon des Narrites

Dénivelé =1000m ; 12 km de distance et 6h00 de marche. 16 Participants

 

C’est vraiment l’année «  Dévoluarde «  enneigement excellent, temps plus que magnifique, du vent ? Hé bien non, pas un souffle !!! , un paysage phénoménale, des gents plus que sympas ? 16.

Une bien belle journée

Merci à tous.                                  Daniel

Les photos ici 

Cliquez sur le diapo.

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Dévoluy

Publié le 19 Mars 2015

Ski de fond à la Joue du Loup Dévoluy

Jeudi 19/03-2015  22 Kms 7 Participants

 

Malgré des températures qui n’ont cessé de grimper ces derniers jours, le Dévoluy reste une valeur sûre pour les fondeurs et Jean-Pierre a fait le choix judicieux de nous emmener à la Joue du Loup.

Nous sommes agréablement surpris de constater que le massif a conservé son manteau blanc hivernal, le soleil est radieux, pas un souffle de vent, ça va être super…

Au départ, la piste est un peu gelée mais très vite la neige redevient souple.

Nous progressons vers le Collet du Tât par différentes boucles successives puis descendons jusqu’à Super Dévoluy.

Une table devant le foyer de ski de fond nous accueille pour le repas.

Le retour au Collet du Tât se fera sur une neige molle, pourtant glissante et surtout qui ne botte pas.

C’est maintenant le final, retour sur la Joue du Loup, une descente qui va « envoyer ».

Les garçons, visant les raccourcis, prennent des traces directes, sous les ovations de leurs groupies… Quel style ! Quelle élégance ! bravo Messieurs.

A jeudi prochain, pour une dernière aventure à skis.

Marie-Jo

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Dévoluy