Le Tourrond Planure - Grotte de la résurgence

Publié le 26 Septembre 2013

 

  La grotte de la résurgence  

Jeudi 26 septembre

Le Tourrond Planure

 

8h : départ des Fermons pour 21 randonneurs décidés pour une randonnée pas tout à fait habituelle car en complément de ce magnifique circuit nous sommes descendus dans la grotte de la résurgence.

Avant de s’engager dans ce genre d’excursion, il faut bien penser à la sécurité, sur terre et sous terre.

Nous avons fait 2 groupes.

Equipés de vêtements chauds et protecteurs, casque et lampe frontale, nous avons partagé 35 minutes d’émotion sous terre : tantôt debout, tantôt à 4 pattes, tantôt en se glissant sur le dos. Les obstacles seront franchis jusqu’au bout de cette Faille. Les efforts seront récompensés car chacun a pu admirer cette cascade qui surgit sous terre.

L’intérieur de la Faille était humide, la roche était mouillée. Il fallait beaucoup de vigilance et de coordination entre nous.

Merci à Alain, Jean Pierre et Jean Marie qui m’ont aidée à assurer la sécurité. Je tiens à féliciter l’ensemble du groupe pour la confiance qu’ils nous ont accordée, et pour cette très grande solidarité.

Votre sourire à la sortie de cette Faille sera notre récompense.

Les photos sont de Jean Pierre : nous le remercions tous car elles sont superbes.

Merci à Marc pour sa délicieuse tarte aux noix.

***********

Les conditions pour progresser dans cette Faille étaient très bonnes, le temps étant au beau fixe, mais la période idéale est juillet août car pendant ces deux mois le débit du Torrent est très fort et cette cascade qui surgit sous terre est encore plus spectaculaire, le bruit sous terre en devient assourdissant et oppressant.

Ne jamais s’engager dans cette faille avant cette période car les rochers sont recouverts d’une couche de glace très épaisse et ce boyau sous terre devient un toboggan.

Christiane

 

Les Photos --> ICI

015.JPG

002.JPG

 

 

 

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Sorties

Commenter cet article
C

La deuxième série de photos est de Georges Millon;


Merci Georges
Répondre