Raid raquettes Névache

Publié le 11 Mars 2013

 

    Raid raquettes Névache   

 

Raid raquettes: 11, 12, 13 Mars 2013. JP Rambaud.

Lundi 11: 7h30 quatre voitures , 17 participants prêts pour ces trois jours , direction Névache (malgré une météo peu rassurante!).

9h30: raquettes aux pieds, sac sur le dos bâtons aux mains, c'est le départ pour rejoindre, dans la Vallée Etroite le refuge I Re Magi.

Le ciel est bleu, le soleil au rendez-vous, de quoi mettre la troupe en confiance, et c'est d'un bon pied que nous partons vers la forêt domaniale de la Clarée; la piste est tracée, la montée soutenue et le rythme régulier, il fait vite chaud....

Un passage un peu délicat en traversée, on prend ses distances, no problem...

Un grand plateau, une cabane pastorale, le Vallon des Thures...le col des Thures (2194 m), mais où est le lac ??? c'est l'heure de la halte casse-croûte encore faut-il trouver l'endroit idéal, abrité du petit vent qui s'est levé, à droite? A gauche?...Ce sera à gauche au pied d'un mamelon.

Plus de montée pour aujourd'hui...il nous reste donc à descendre, une diagonale sans trace demande à Jean-Pierre quelques efforts pour tasser la neige et laisser une piste nette; grands lacets dans le bois et quelques descentes directes pour regagner la vallée et notre refuge.

Accueil chaleureux, une dépendance pour les filles (-1....évincée!), petites chambres de deux pour les garçons, avec salon commun; bières ou autres pour attendre le repas; puis apéro et repas pantagruélique...sans oublier les 2 bouteilles de vin offertes par nos hôtes pour la suite de notre périple.

Δ+ 620 m; Δ- 430 m; 11km; 5h.

 

Mardi 12:Pt déj 7h30, départ 8h15 sous de petits flocons de neige, une jolie trace va nous conduire jusqu'à la Maison des Chamois et même au-delà, entre temps les nuages et les flocons ont laissé place au ciel bleu et au soleil (ouf!); devant nos yeux un immense terrain vallonné,à gauche le lac Lavoir, plus loin à droite le Thabor, nous serpentons dans ce magnifique décor, les « ouvreurs »se relaient...nous observons une harde de chamois.

Nous montons, nous montons....au loin le col des Muandes, il faut reprendre des forces avant de l'attaquer; Jean-Pierre et Camille partent en « éclaireurs et ouvreurs », pendant ce temps nous nous refaisons une santé, puis à pas mesurés nous reprenons le chemin; riche idée cette pause, la montée finale est négociée en ½ heure; nous sommes à 2828 m.

Photos, observation du paysage: c'est magnifique, à couper le souffle, quelle chance d'être là avec ce temps (et quand on pense que certains à Gap se font du souci!).

Descente vers le refuge des Drayères, sur notre gauche les différents lacs et plus haut la crête des Muandes et le col des Tempêtes (notre itinéraire de demain).Après plusieurs bosses le refuge est en vue plus bas.

16h nous y voilà.

Quelques heures plus tard rendez-vous dans une des chambres pour la dégustation des vins italiens, puis repas, et pour la plupart le lit.( Par précaution Jean-Pierre a modifié l'itinéraire de demain).

Δ+ 1100 m;Δ- 700 m; 16 km; 7h30.

 

Mercredi 13:pt déj 7h30, départ 8h15 (ne l'avez-vous pas déjà lu?!!) et devinez le ciel est bleu et.....

le soleil est encore là... que demander de plus pour cette dernière journée!

Descente dans la vallée pour rejoindre Névache: refuge Laval, la Fruitière, changement de rive pour un détour vers les cascades, passage d'un petit pont de bois pour revenir rive gauche de la Clarée et dans la foulée haie d'honneur à quelques sympathiques randonneurs de Grenoble, des chalets avec encore de beaux chapeaux de neige....et bientôt le village....

Allez on ne va pas manger sur le parking! Quelques rochers bien exposés conviendront très bien pour se restaurer, partager nos dernières friandises et … découvrir sur le téléphone quelques appels de notre Président inquiet (météo) que nous nous sommes empressés de rassurer!!!

Névache, un peu de goudron, les voitures...et un dernier pot à la Découverte (très bon accueil ).

Δ+ 50 m;Δ- 610 m; 17,5km; 5 h.

Un grand merci à Jean-Pierre pour ces 3 jours exceptionnels, à Camille qui a souvent fait la trace, bravo à ceux ou celles qui trop chargés ont marché sans se plaindre, aux serre-files et à tous et toutes ceux ou celles qui ont participé à cette sortie.

Jean-Pierre on en redemande pour la saison 2014!!                                                    Ch.B

 

 

De la part de l'organisateur, aux participants de la sortie.

 

Il est difficile de se faire de vrais amis, encore plus, de les garder.

Mais les efforts fournis pour entretenir une véritable amitié en valent vraiment la peine.

Un jour vous êtes entrés(ées) dans ma vie et depuis....

Merci pour cette écoute que vous me donnez, merci pour la confiance,

Merci pour cette belle place que vous me permettez de prendre à vos côtés

Merci pour ce partage et la joie d'être ensemble

Merci pour vos sourires et vos rires qui me permettent encore d'avancer

Du fond du cœur MERCI

 

 

Ce petit poème de Christian CALLY exprime tout à fait ma pensée.

 

La vie a grand besoin de respect et d’amour,

Il faut savoir donner pour mériter de prendre,

Ce qui nous est offert, et savoir aussi rendre,

L’ardeur de l’amitié sans biais et sans détour.

 

Nous traversons, souvent, pendant notre séjour,

Des tortueux chemins qui viennent nous surprendre,

C’est alors qu’il nous faut ouvrir nos cœurs et tendre

La main à nos amis pour leur dire bonjour.

 

L’amour doit se répandre en amitié sincère,

Pour parer aux écueils jonchés par l’adversaire,

Qui déverse, souvent, son poison dans nos cœurs.

 

Nous sommes voyageurs dans un monde éphémère,

Pour pouvoir l’enjamber sans beaucoup de douleurs,

Faisons de l’amitié notre constant critère.

 

 Les photos Cliquez sur la première  

DSC01207-1.JPG

             DSC01228.JPG

 

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Sorties

Commenter cet article
M

merci a toi jp 3 jours merveilleux
Répondre
A

NEVACHE : un séjour super, sensas, qui a donné entière satisfaction à chacun de nous. Cela peut paraître simple à
organiser quand nous avons juste à "consommer" le programme, mais - en amont - combien de contacts écrits, téléphoniques, recherches a-t-il fallu pour construire ce projet ? Sans parler du stress
que la neige engendre...


Alors n'oublions pas que les bénévoles sont la richesse de l'Amicale.
Répondre