Publié le 30 Septembre 2016

Les Batteries de Dormillouse par St Vincent les Forts

1100 m de dénivelé  - 6h30 de marche

 

    Nous voici 27 au départ du parking des 4 Chemins; la journée se présente très bien et nous démarrons cette randonnée à 08h15.

    Un sentier dans une forêt de mélèzes nous conduit au plateau de Mouriaye (1860m); nous rencontrons et bavardons assez longuement avec le berger et en profitons pour faire la pause “casse-croûte”.

    Nous repartons en direction de la Montagnette (2270m) ; nous gravissons une série de petits lacets très pentus et quelques passages aériens ( abordés avec prudence) pour atteindre un grand cairn d’où nous avons une très belle vue sur le lac de Serre-Ponçon et le village de St Vincent les Forts.

    Encore quelques efforts et nous arrivons aux Batteries de Dormillouse (2508m) ; celles-ci créées en 1882 faisaient partie du système de défense des Alpes du Sud contre l’Italie.

    La pause repas est très appréciée et nous en profitons pour admirer les sommets au loin, aidés plus bas par une table d’orientation.

    Pour le retour, nous empruntons la voie romaine, puis un sentier en direction de la Cabane de la Combe ; nous retrouvons le plateau de Mouriaye.

    Nous arrivons aux voitures vers 15h30, tous ravis d’avoir passé une très belle journée automnale.

    Merci à vous toutes et tous pour y avoir contribué.

                            Monique M

Pour voir les photos cliquez ci-dessous.

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié le 26 Septembre 2016

Première journée de notre séjour dans le Vercors.

 

   Nous sommes 19 au départ pour 700m de dénivelé une distance de 10 KM.

   Le ciel est bas, et cette randonnée au rocher du Baconnet ne se présente pas sous de meilleurs auspices.

   Le départ se fait du village de Chauplane et débute dans la forêt par un beau sentier.

   Nous atteignons rapidement les rochers des côtes et le plafond de nuages.

   La suite se fait dans le brouillard, et ce jusqu'au Pas du Serpatton, en passant par les rochers des Chaux, le rocher du Baconnet et la croix de St Paul.

   Pause "casse-croûte" en espérant une éclaircie, peine perdue, nous ne verrons pas le magnifique paysage que j'avais annoncé.

   Un peu de route goudronnée, et nous empruntons sur notre gauche une piste qui nous entraîne dans un beau vallon.

   Le soleil est toujours absent mais la visibilité est meilleure et c'est tranquillement que nous rejoignons nos voitures.

   Nous gagnons notre lieu de séjour : le gîte du Tétras Lyre, où l'accueil qui nous est réservé est exceptionnel.

   Nous ne pouvons que recommander aux randonneurs qui viennent dans le secteur de séjourner au Tétras Lyre. En plus des paysages que nous verrons les jours suivants, le gîte est pour beaucoup dans la réussite de ces quelques jours dans le Vercors.

Noël.

Pour voir les photos cliquez ci-dessous.

**===========================================**

Le Grand Veymont 22 septembre 2016

 

12 km 1100 mètres dénivelée 6h30 de marche.

 

    Ce matin , on a oublié le brouillard de la veille. Le soleil est là et on démarre plein d'optimisme en partant de la station de Gresse en Vercors pour ce sommet emblématique du Parc Régional du Vercors et de la Réserve Naturelle des Hauts Plateaux du Vercors.

   Le chemin grimpe fortement dans la forêt puis débouche dans les alpages. La vue sur le Grand Veymont est quasiment permanente jusqu'au Pas de la Ville avec en plus un panorama exceptionnel sur les Alpes, le Mont Blanc, les Ecrins etc. On est accompagné par les bouquetins femelles et quelques jeunes qui ne se soucient guère de notre présence et continuent à brouter et même à poser pour nous. Les marmottes ne sont pas nombreuses.

   On admire le grand plateau du Vercors avec un troupeau de brebis et sa bergerie avant d'entamer la phase finale par un chemin bien tracé. Quelques bartavelles s'envolent à notre arrivée au sommet et le brouillard s'invite un peu. Il faut admirer le Mont Aiguille entre 2 éclaircies. Mais finalement, le soleil résiste et on peut manger au sommet sous l'oeil attentif des chocards. Peu à peu, beaucoup d'autres randonneurs arrivent, très nombreux.

   La descente se fait par le même itinéraire jusqu'au panneau « sous le Pas de la Ville ». On continue par un agréable sentier en balcon qui nous mène à la Baraque forestière du Veymont. Une large piste forestière, puis une petite sente balisée nous permettent de rejoindre le parking. Quelle belle journée ! Mady.

 

Pour les photos du jour cliquez ci-dessous.

 

***========================================***

 Randonnée du 23/09/16 : Traversée des rochers de la

 Peyrouse  (2011m), du pas de Serre Brion au pas Morta.

 

    Dénivelé : près de 1100m

   Longueur : près de 13km

   Horaire : autour de 7h

   Voir descriptif complet sur le site altituderando

 

Nos cinq voitures garées au bord de la route au hameau de Bourgmenu,

Nous prenons un large chemin ombragé, ascendant en continu.

 

Le GPS de Jean Pierre, pour tester nos qualités de bons marcheurs,

Sur notre circuit a glissé juste une toute petite erreur.

 

Descente dans «  la traîne » puis nous voilà sur le bon sentier

Sentier agréable dans la forêt montant en 21 ou 22 lacets.

 

Nous rejoignons sans difficulté l’abri de la Peyrouse,

Et là, après un petit casse-croûte, nous nous divisons en cinq et douze.

 

Noël, à la tête des cinq, pour un retour par le sentier du Périmètre

Descend par une pente herbeuse trouvée par son œil de maître.

 

Ils prennent alors pour retrouver les voitures la route forestière

Et vont devoir un peu attendre les autres pour savourer leur bière.

 

Jean Pierre, à la tête des douze, continue sous les rochers du Ranc Traversier,

Barre rocheuse, vire très aérienne, où les chamois y prennent leur quartier.

 

Dévers au-dessus d’un ravin impressionnant, couloir du Serre Brion très raide,

Nous montons prudemment dans la cheminée avec un peu d’entraide.

 

 Le pas de Serre Brion franchi, nous continuons à travers les « lapiaz ».

Et de gros bouquetins paisibles nous regardent nous dirigeant vers le pas Morta.

 

Avec une grande vigilance, nous dévalons le couloir terreux et caillouteux

Quelques vires plus bas nous prenons pied sur un sentier sinueux et pierreux.

 

A noter que chacun peut apprécier la vue plongeante sur Saint Andéol

Et même voir notre logis situé dans l’ancienne petite école.

 

Quelle joie de retrouver la route forestière et le chemin ombragé du matin,

Sachant que nous aurions bientôt la bière tant convoitée en main.

 

Christiane et André

Pour les photos du jour Cliquez ci-dessous.

 http://www.altituderando.com/Traversee-des-Rochers-de-la

https://www.youtube.com/watch?v=7Fsg9Z2MiWQ

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié le 16 Septembre 2016

Mardi 13 septembre 2016

12 participants.

Final en beauté pour les sorties via ferrata 2016. Grand beau temps.

Verte et noire le matin, casse-croûte, et verte et rouge l'après-midi. Partage de tartes et gateaux divers.

Une belle journée.  A l'année prochaine

Pour voir les photos cliquez ci dessous.

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié le 10 Septembre 2016

LA BERARDE : Séjour proposé par Jean-Pierre R du 5 au 8 Septembre 2016

 

Jour 1 mardi 6/ 09 : le Vallon de Bonne Pierre

 

   Ciel clair, température fraîche, quelques sommets encapuchonnés d'une légère brume....la journée promet d'être belle.

   8h02, après le réglage des montres, altimètres...Jean-Pierre suivi de sa troupe (17)se met en route.

   Le « BOSS » adopte une cadence modérée mais efficace.

   Chemin pierreux qui s'élève au-dessus du refuge, passage d'une passerelle pour traverser le torrent de Bonne Pierre et nous continuons à monter, pour laisser à gauche la direction des refuges du Chatelleret et du Promontoire, et prendre le Vallon de Bonne Pierre.

   Une pause sur un promontoire nous permet d'admirer quelques chamois qui ,au loin, batifolent.

   La montée se poursuit vers la moraine latérale, des « Z » bien dessinés nous amènent sur sa crête; pause sur un replat et rencontre avec deux Drômois , que nous reverrons les jours suivants.

   Ce chemin en crête nous permet d'admirer le glacier fossile, chargé de roches, parsemé de trous et poches d'eau...des bruits sourds nous parviennent....un bel éboulement sur la paroi à notre gauche: des pierres sautent, des rochers roulent et après cet épisode sonore de la « fumée » s'élève.( Pas d'inquiétude nous sommes loin du phénomène!)

   Au bout de cette interminable moraine la station météorologique 2944 m, avec en contre-bas un petit lac.

   Le but est atteint, Jean-Pierre nous énumère les sommets environnants: le Flambeau des Ecrins, le Clocher, le Dôme, le col des Ecrins, Roche Faurio, la Tête de la Somme qui se découpent sur un ciel bleu « gentiane de Koch ».

   L'heure du pique-nique a sonné, bien installés dans ce cadre magnifique.

   Certains préfèrent une petite sieste....d'autres souhaitent aller voir plus haut....pas de soucis tout est possible, le temps est splendide et avons l'après-midi pour redescendre.

   Qu'y-a-t-il plus haut ?...des pierres et encore....des pierres, mais à 3025 m nous apercevrons la Barre des Ecrins!

   La longue, longue, très longue descente nous permet de regarder l'objectif du troisième jour, la Tête de la Maye est juste en face de nous.

   A l'arrivée boissons fraîches et gâteau de Roselyne nous reboostent.

   Super belle journée.

   Presque 17 Kms, Δ 1325 /1225 m , 7h de marche. Ch B

Pour les photos du jour cliquez ci dessous.

 

*----------------------------------------------------*

 

Mercredi 7 Septembre - 2ème jour

 

Refuge du Soreiller en boucle

 

 

   Au départ du hameau « les Etages » on emprunte un sentier aux nombreux lacets, ce qui facilite notre ascension. Il enjambe le torrent de la Combe d’Amont via une passerelle ; avec hardiesse nous sortons du goulet après quelques courbes sinueuses.

 

   C’est alors que l’on découvre l’extraordinaire aiguille DIBONA ( 3131 m) qui se dresse dans une verticalité étonnante, avec le refuge du Soreiller blotti au pied, en point de mire. Aiguille qui porte le nom du premier alpiniste à avoir réussi son ascension. Comment s’y prendre pour aller tout là-haut ? 4 grimpeurs, près de la partie somitale, font notre admiration.

 

   Après 1230 m de D, nous trouvons de belles dalles granitiques pour l’arrêt-buffet ; face à nous les glaciers du vallon des Etages et des Rouies. Magnifique tableau où la tranche de saucisson prend une saveur particulière avec le plaisir de retrouver les joies simples comme l’amitié.

 

   Le retour par l’itinéraire du « Ruisseau d’en Bas » se fait par un chemin plus escarpé, assez cairné, avec quelques passages plus exposés. Les jambes se font lourdes et les genoux commencent à grincer ; aussi nos dévoués chauffeurs accélèrent pour approcher les véhicules et nous éviter une fin de parcours sur le goudron. Ce soir, la douche sera bienvenue...

 

Merci particulier à J.Pierre : Monique

 

8 heures de marche – 1230 m de montée et autant de descente !

 

Pour les photos du jour cliquez ci dessous.

**---------------------------------------------------------**

 

Jeudi 8 septembre 2016. La Bérarde 3ème jour.

 

La tête de la Maye

 

   La Tête de la Maye, constitue un superbe belvédère situé au cœur du Massif des Écrins. La montée raide et parfois un peu vertigineuse est récompensée par un panorama magnifique sur presque tous les grands sommets du massif.

 

   Troisième et dernier jour de notre magnifique séjour à la Bérarde.

   8 heures tous les bagages sont dans les voitures, et nous sommes prêts pour gravir la tête de la Maye qui surplombe la Bérarde.

   Le sentier est de qualité, et le soleil ne nous a pas encore rejoints. Très vite nous avons une vue sur la randonnée que nous avons faite le premier jour.

   Nous arrivons au croisement vers les refuges du Chatelleret et du Promontoire, nous prendrons à gauche, et le soleil nous a rejoints.

    Le sentier devient un peu plus raide, heureusement, certains passages sont équipés de câbles ou de marches comme on en trouve en Via Ferrata.

   Cela facilite notre progression, mais le cheminement demande un peu d'attention.

   On arrive à l’antécime, un peu de répit est le bienvenu, on gagne enfin le sommet de la Tête de la Maye (2518m) d’où la vue est de toute beauté. Une très belle et très complète table d’orientation permet de mettre un nom sur presque tous les sommets visibles du massif.

   On pourra évoquer tout particulièrement la Meije (3983m), (Jean-Pierre nous explique par où il est passé avec son neveu il y a un peu plus d'un mois) 

   Le Râteau (3809m), le Dôme des Ecrins (4015m), Les Bans (3669m) l'Ailefroide (3954m) La Roche Faurio (3730m), Le Pic Bourcet (3715m) et beaucoup d'autres sommets.

   Nous en avons plein les yeux (Que la montagne est belle)

   Le retour se fait par le même ittinéraire.

   Un dernier pot en commun avant  notre retour à Gap.

   Un grand MERCI à Jean-Pierre, grâce à qui nous avons passé un séjour magnifique.

   Noël

Pour les photos du jour cliquez ci dessous.

***==========================================***  

 

Pour ce séjour qui était très certainement pour moi le dernier en tant qu'organisateur, je tiens vraiment à remercier tous les participants ; pour leur courage et leur détermination, bien sur, mais surtout pour leur bonne humeur. Quel plaisir de partager avec des amis ces moments de partage.

   La météo était de la partie, le soleil aussi. Les randos... un peu casse-pattes mais pas trop mal, non ?

   Dommage que le Boss, comme l'appelle certain, n'est pas était à la hauteur, vue que l'on a à peine dépassé les 3000m.

Djipi.

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié le 10 Septembre 2016

 

RANDONNEE pédestre DU JEUDI 28 Septembre 2016

 

Le Pic de Chabrières (2748m) à partir de Crévoux

 

1075m de dénivelé – 6h15 de marche – 31 participan(ts-tes)

 

   A 7heures15, nous quittons le parking Lafaille, direction Crévoux * parking de La Chalp où nous garons les voitures.

 

   Nous nous engageons sur le sentier bien marqué, balisé de cairns en direction de la cabane « Jaffueil »,

   Nous entrons tout de suite dans le vif du sujet car la pente est raide,

   Après une pause « casse-croûte », nous continuons l’ascension jusqu’à la cabane, puis le col de « Jaffueil »,

   Le pente devient moins prononcée et le chemin s ‘élargit pour devenir une piste d’accès à notre destination d’une part, puis à Vars les Claux d’autre part.

   Nous atteignons donc le Pic de Chabrières d’où nous pouvons admirer un panorama en balcon sur tout le domaine skiable de Vars, mais aussi tous les sommets environnants que nous pouvons nommer à l’aide d’une très belle table d’orientation.

   Nous nous installons pour le pique nique avec les traditionnelles gourmandises, « type ABRG ».

 

   Après une petite sieste réparatrice nous redescendons en empruntant le sentier de montée (il s’agissait d’un aller-retour) qui nous ramène aux voitures où nous attendaient un délicieux gâteau -Merci à Elise- et quelques rafraîchissements.

   Randonnée agréable sous un soleil omniprésent et toujours dans la bonne humeur et la convivialité, comme d’hab. à l’ABRG.

 

   Merci à toutes et tous pour votre participation et votre bonne humeur.

Marie-Hélène, Gilbert et Robert.

 

Pour les photos cliquez ci dessous.

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Embrunais

Publié le 2 Septembre 2016

   Petite randonnée au lac de Roaffan.

 

   Jeudi 1er Septembre 2016  

 

   L'heure n'est pas trop matinale et nous sommes 16 à nous élancer au départ de Mallarua, un hameau des Costes, au dessus de Chauffayer.

   Le départ se fait derrière l'ancien four banal, par une piste, très agréable, jusqu'à la côte 1430 où la vue est grandiose sur la chaine de Faraut et le bocage Champsaurin.

   Un sentier, qui mériterait un peu d'entretien et un meilleur balisage, nous mène à travers la forêt d'abord puis à découvert ensuite, jusqu'à la côte 1477.

   A partir de là, c'est un sentier en balcon, qui suit à peu près la courbe de niveau et qui nous offre à chaque détour un magnifique paysage.

    Au point 1490, c'est un dénivelé négatif de 200 m qui nous attend, la descente se fait prudemment, jusqu'à ce que nous retrouvions une piste qui nous ramènera, sur la gauche, au Lac de Roaffan.

   Il est l'heure de la pause "casse-croûte" et chacun s'installe à sa convenance, soit sur l'herbe ou autour d'une table, car le tour de lac est bien aménagé.

   Un peu de sieste et nous reprenons notre cheminement jusqu'aux voitures où des boissons fraiches nous attendent.

   Merci à tous de votre gentillesse et je suis ravi d'avoir fait découvrir à beaucoup et à deux pas de chez nous, cette petite randonnée.

Noel.

Pour les photos cliquez ci dessous.

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié le 2 Septembre 2016

Randonnée du 1°septembre 2016 - La Pare – Toussière

25 participants 13 km 850 mètres de dénivelée

   Ce matin , la plupart des randonneurs découvrent le petit village abandonné de Vaunières. L'association internationale « Village de Jeunes « l'a acheté en 1964 et depuis des bénévoles de tout age, de toute nationalité , de tout milieu le reconstruisent peu à peu .

   La randonnée commence à la sortie du village par le GR 95 jusqu'au Col de

Vaunières où chacun peut choisir sa destination plus ou moins lointaine.

   Ensuite un beau sentier nous conduit au Col de Varaime, col sans aucun point de vue !! et la montée à La Pare( 1862 mètres ) commence. Là une petite pause s'impose pour admirer le paysage ...et le Quigouret. Le vent nous accompagne dans la descente, coté est Toussière est tout proche. Il faut viser le piquet cote 1859 puis remonter l’arête jusqu'au sommet ( 1916 mètres ). Il est midi, le vent est calmé et on peut manger en admirant le panorama qui s'offre à nous, les sommets du Diois, de Glandasse, le Vercors, le Dévoluy, les sommets du sud du département et bien sur, le Ventoux, etc.

   Une petite sieste et on se dirige en hors sentier vers les cabanes de bergers pour retrouver le GR 94 qui vient de Lus La Croix Haute, La Caire. Après la ligne de crête, le chemin descend rapidement, par un chemin très empierré, au milieu des lavandes sauvages et parfumées. Petit goûter en arrivant aux voitures. Merci à tous pour cette belle journée de rando.                Mady.

Pour les photos cliquez ci dessous.

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G