Publié le 30 Août 2013

 

  MODIFICATION DE LA SORTIE DU 2 SEPTEMBRE  

 

 

 En raison de travaux à la station de Chaillol, la randonnée prévue au

 

lac de Malcros est remplacée par celle du col Charnier  (initialement

 

prévue le 26 Mai puis annulée)


Départ 7h30


Dénivelé 900 m


Covoiturage 6€

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Informations

Publié le 29 Août 2013

  LA MINE GARCINE  

Randonnée pédestre du jeudi 29 août 2013

7h de marche, 12km, 750m de dénivelée

 

22 randonneurs au départ (22 à l'arrivée) s'engagent dans le chemin de Jamone, longeant le torrent du Drouzet, alternance de petites descentes et montées. Puis nous prenons de la hauteur par une côte soutenue nous conduisant vers un plateau verdoyant où l'on admire chardons et lavande. Nous traversons le village tranquille de Furmeyer. Nous faisons une halte devant un lavoir récemment restauré. Nous poursuivons par une piste avec des vues sur le massif de Céüze et la montagne d'Aujour. La dernière montée qui se nomme "crête de la galère" porte bien son nom. Heureusement la forêt atténue les effets du soleil levant. Nous redescendons vers le promontoire de Combertru dominant la vallée du Buëch, Montmaur et Bure. Nous descendons encore vers le col de Fays où un panneau indique par deux directions opposées Furmeyer. Nous choisissons la 3ème direction vers la Mine Garcine que nous atteignons par un chemin plat. Et là ! Quelle vue ! Arrivés un peu tôt, nous nous arrêtons pour profiter du spectacle et nous restaurer à la manière ABRG. Nous pouvons aussi faire la sieste.

Nous rejoignons Furmeyer par un sentier agréable en forêt, passons devant l'église fleurie. Un habitant du village nous apprend que Furmeyer a eu plusieurs implantations au cours des siècles et que la mine Garcine devait être une "mine de pierres". Une dernière grimpette (après le repas) termine de nous achever. Nous faisons une pause pour admirer le paysage, puis nous terminons par une descente demandant attention

Ce fut une belle balade, proche de Gap. Beaucoup ne connaissait pas

Merci à toutes et tous. 

François

Les Photos --> ICI

SNC05331.jpg

SNC05339.jpg

 


Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Sorties

Publié le 29 Août 2013

Lacs de Crupillouse

29 août 2013

 

  Du hameau de la Beaume, le sentier grimpe plein sud à travers les pierriers.

Arrivés au Pas de l'Ours apparaît un cirque grandiose entrecoupé de cascades, qu'il va falloir surmonter.

Le soleil fait de faibles apparitions. Là un chamois paît tranquillement.
Au bout de quatre heures, le souffle court et derrière un énorme cairn surgit le premier lac.

Pour découvrir l'ensemble des lacs de Crupillouse qui ne sont pas gelés nous avalons le dernier dénivelé de cinquante mètres jusqu'à l'aiguille de Veyre.


Apéros,déjeuner et retour par le même itinéraire.Une pluie très fine nous honore à l'arrivée.
Participants 17, Dénivelé 1500 m,temps de marche avec arrêt 9 h,longueur 21 km.


Lien pour détail de la rando http://www.visugpx.com/index.php?i=1377846387

 

Les Photos --> ICI

20130829_114339.jpg

20130829_130338.jpg

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Sorties

Publié le 26 Août 2013

 SEJOUR DANS LE QUEYRAS LES 26 et 27 AOUT 2013 

 

1erJour – L’Echalp de RISTOLAS – Lacs EGORGEOU, BATICLE et FOREANT–

1000 m de dénivelé – 5h30 de marche

Dès 6heures30, le groupe de 20 randonneur(s-ses) inscrit(s-es) auquel se sont rajoutés 6 supplémentaires pour la première randonnée, a pris la direction d’Abriès où nous attendait notre ami Paul, puis de l’Echalp, point de départ de notre première randonnée.

A 8h45 nous nous engageons sur le GR 58 en direction des lacs en admirant au passage les prés et le chalet de « Médille » et au loin le majestueux Mont Viso.

Après une petite pause « casse-croûte », la pente prononcée nous amène au lac Egorgéou autour duquel nous trouvons des linégrettes.

Nous faisons ensuite un « crochet » par le lac Baticle plutôt longiligne et nous repartons pour le lac Foréant que nous atteignons vers 12heures.

Après le repas convivial, les nuages s’accumulant au Col Vieux nous incitent à abréger la sieste et à redescendre par le même chemin.

Nous arrivons aux voitures vers 16heures15 sans pluie OUF !!!

Nous rejoignons ensuite Abriès et nous nous installons au gîte d’étape « Le Villard » où nous avons eu un accueil exceptionnel – repas excellent et copieux avec en plus apéritif et digestif offerts par l’établissement -.

 

Belle randonnée, très agréable.

ABRG-2013-2-1007.JPG

 

2èmeJour – Les lacs du MALRIF– 1100m de dénivelé – 7h30 de marche

Réveil 5heures30 – Petit déjeuner à 6heures – Départ à 6heures30.

Nous quittons le gîte en prenant les voitures jusqu’en haut de l’oratoire.

Nous partons toujours sur le GR 58 en direction de l’ancien village de Malrif dont nous admirons la chapelle rénovée, non sans avoir passé d’abord devant la chapelle « des sept douleurs ».

Arrivés aux prés des « Bertins » nous découvrons une cabane de berger désaffectée située à côté d’un énorme rocher dont Obélix aurait fait son affaire.

La pente devient prononcée et longue pour atteindre le lac du Grand Laus où nous faisons une pause casse-croûte. Un important troupeau de moutons étant à proximité, nous avons eu la visite de 3 patous tout gentils, venus quémander quelque nourriture ; l’un d’entr’eux a même eu le « courage » de prendre un bain dans le lac.

Le temps devenant quelque peu menaçant et le pic de Malrif étant dans les nuages, nous renonçons à l’idée de l’atteindre et nous optons pour l’alternative d’aller admirer les lacs Mézan, du Petit Laus et de grimper jusqu’à la Colette d’où nous découvrons un magnifique panorama en balcon sur le lac du Grand Laus et sur le fond de vallée de Ristolas.

Nous redescendons par le même chemin jusqu’à un endroit un peu abrité pour le repas.

La température nous contraint à supprimer la sieste et continuer la descente jusqu’à la cabane de berger citée plus haut.

Une averse de pluie nous surprend, mais par chance nous pouvons nous mettre à l’abri dans cette fameuse cabane.

Le soleil étant revenu, nous repartons et rejoignons les voitures vers 15 heures

Belle randonnée, par les panoramas que nous avons découverts, même si le soleil n’a pas été toujours présent.

Merci à Mady qui a bien voulu me confier son appareil photos, le mien étant défaillant.

Séjour agréable, ambiance toujours amicale, conviviale et solidaire dans le groupe, « comme d’hab. à l’A.B.R.G ».

 

Gilbert COUSIN

 Les Photos --> ICI 

ABRG-2013-2-1034.JPG

ABRG-2013-2-1037.JPG

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Sorties

Publié le 25 Août 2013

  Pic de Rochebrune  

 

  Ce n’est pas tous les jours qu’on décide de se lancer à l’assaut de cette forteresse de Rochebrune, impressionnante avec ses dentelures écorchées et ses dièdres menaçants. Six randonneurs ont accepté de m’accompagner dans cette bravade peu touristique pour mordre la poussière et se faire mal dans les cailloux.

La Belle Brune se fait apprivoiser avec douceur par une longue approche étagée qui commence juste derrière le col Perdu et conduit au col des Portes. Pas d’animaux pour nous distraire ; il n’y a pas d’herbe ni d’eau dans ce décor minéral inhospitalier.

Pendant le petit repos au col, quelques interrogations naissent dans le groupe car l’itinéraire peu engageant se dresse devant nous et la montagne lâche quelques décharges de pierres pour intimider les conquérants. Finalement, la volonté l’emporte et l’ascension commence lentement dans un sentier qui s’est forgé dans les éboulis et que le gel a heureusement stabilisé.

A mi-pente, la fatigue et la raideur du sentier auront raison de deux d’entre nous qui décident de nous attendre dans un abri.

Arrivés à la brèche, une corde à nœuds permet d’accéder au cœur de la partie sommitale fermée et donne une impression désagréable de potence qu’il nous faut surmonter. Au-delà, c’est l’inconnu avec cette inquiétude des escalades vertigineuses qui peut prendre chacun de nous. Le franchissement de la corde sera l’occasion d’un troisième abandon qui n’ébranlera pas le reste du groupe.

Le sommet n’est plus très loin mais nous devons avancer prudemment, observer chaque pierre, repérer chaque vire pour s’assurer du retour à la brèche.

3308 mètres ! Nous y sommes, solidaires et humblement silencieux.

Un sommet, c’est une victoire même pour ceux qui ont dû lâcher prise en se promettant de revenir.

Je remercie le groupe pour sa remarquable ténacité.

 

J-Marie

 

Les Photos -->  ICI 

ABRG-2013-2-0376.JPG

ABRG-2013-2-0379.JPG

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Sorties

Publié le 22 Août 2013

  Pic de Turge de la Suffie  

 

Sortie de la boîte à idée de Jo, cette superbe rando a ravi les 13 participants .

Partis à 6h30 de Gap nous avons commencé à marcher vers 9h00 (la route est longue jusqu'aux Fonds de Cervières).

 Après une heure de marche nous arrivons au magnifique lac des Cordes. Petite pause avant d'attaquer la montée au Pic de Turge de la Suffie . Au passage, belle vue sur les lacs de La Madeleine et de L'Étoile .

Nous atteignons le Col de Chaude Maison par un sentier très pierreux mais sans difficultés .

Le sommet n'est plus qu'à une demie-heure de marche . Et la haut quelle vue !!!!

Le Pic de Rochebrune, le Col d'Izoard, les sommets Italiens...

La Pause casse-croûte se fera au sommet: ambiance, gâteau,.. comme d'ab, bien sur .

Pour la descente, nous allons pouvoir faire un circuit en passant par le col des Marsailles et rejoindre ensuite les Fonds de Cervieres et les voitures .

Très belle rando dans une bonne ambiance. 

Merci à tous

Retour à Gap par le col d'Izoard 
Nous avons fait 1150m de dénivelé, pour 15 km
Daniel.

 

Les Photos --> ICI 

Image_36.JPG

Image_40.JPG

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Sorties

Publié le 22 Août 2013

 Chambournéou et Vallonpierre 

 

     Au départ de Gap nous sommes douze mais serons finalement dix-sept en retrouvant trois personnes au point de départ et deux autres à Vallonpierre !

Ciel bleu ,départ vers 08h30 sur le sentier du ministre (1560 m). Une bonne partie plate pour nous échauffer et rejoindre le fond du vallon au pied du rocher où trône le refuge de Chabournéou (2000m). Petite restauration avant l'effort. Nous profitons maintenant des rayons du soleil pour une bonnes montée d'environ 200 mètres jusqu'au refuge. 

Puis nous allons faire la grande traversée sous le Sirac, celle-ci est particulièrement longue et comporte quelques montées ( pour passer au dessus de la cascade du torrent du Sirac) et des passages sur les rochers qui demandent à mettre les mains. 

Nous longeons ensuite  la partie inférieure du glacier du Sirac. Encore une partie rocheuse à gravir puis à descendre (avec les mains) et nous voilà ... sur le sable, puis sur une belle prairie, un dernier effort et les refuges (ancien et nouveau) de Vallonpierre apparaissent. Nous y retrouvons nos deux derniers participants partis un peu avant nous. 

Tout cela dans un paysage de montagnes magnifiques, de nombreux torrents et le petit lac de Vallonpierre. Cette partie a été rude et le repas (tardif) est le bienvenu pour récupérer nos forces ! Toujours beaucoup de monde sur le site de Vallonpierre. Vue sur le col éponyme et sur celui des Chevrettes que certains de l'ABRG ont bien connu ! 

La descente se fait directe vers le bas du vallon par un beau sentier, en lacets bien tracés et à la pente contenue, sans passage délicat ou pénible.

En bas nous rejoignons le torrent que nous traversons sur une passerelle (avec une porte, pour les moutons), puis notre sentier de montée vers le parking. Non sans avoir "récupéré" deux jeunes qui cherchaient une voiture pour La Chapelle ! Résultat peu courant, partis du parking à quinze, nous sommes revenus à dix-neuf ! 

Bien qu'un peu fatigués, les participants semblaient satisfaits de leur randonnée. 

Dénivelé : 850 m - participants : 17 - distance 15,6 km - durée : 8h00 (marche = 6h00)

 

Les Photos --> ICI 

 

P8222825.JPG

P8222834.JPG

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Sorties