Publié le 22 Juin 2017

 

Randonnée du 22 juin 2017 : Le tour de la montagne Pellat

 

(CREVOUX)

 

 

Participants : 23 Longueur : 12 km Dénivelé : 800m Durée : 6h

 

Après avoir garé toutes les voitures à la cabane des Espagnols, (1858m)

Chacun et chacune bien chaussés et « briefés » prennent leur envol.

 

Nous montons d’abord sous les mélèzes par le chemin forestier,

Chemin ayant pour nom Bouche-clauze, longé de fleurs par milliers.

 

Nous voyons des rhododendrons, lys martagon, trolles, ancolies…….

Toutes ces belles fleurs agrémentent la montée jusqu’à la prairie.

 

Quittant le chemin pour grimper jusqu’au sommet sans balisage,

Sommet de la Ratelle (2617m), fin du vallon Pellat, dans les alpages.

 

Le repas tiré des sacs et convivial, est pris en contemplant la belle vue

Que nous avons sur « le Grand Vallon » des Orres et toute son étendue.

 

D’un côté, nous voyons le pont de Savines sur le lac de Serre Ponçon

Et de l’autre, vue magnifique sur les Petit et Grand Parpaillon.

 

Descente par le sentier de crête jusqu’au col Girabeau (2509m)

Tout le monde doit faire attention pour « ne pas tomber de haut »….

 

C’est à la hauteur des cabanes des Ecuelles que nous empruntons

La route qui descend depuis le tunnel du grand Parpaillon.

 

Petit hors-piste dans les alpages après la cabane de Jaffuel,

Histoire de couper la monotonie de la route pour une rando plus belle.

 

Nous terminons cette journée en franchissant le pont du Réal,

En espérant que notre première « menée »  de rando fut un régal…..

 

 

 

Merci à tous les participant(e)s pour leur bonne humeur, à JP pour ses photos et bien sûr à tous les « meneurs chevronnés » qui nous ont bien coachés.

 

Christiane et André

  Pour ​les photos c'est ICI. 

Visu GPX

 

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié le 16 Juin 2017

Jeudi 15/06/2017.

Col de la Pourrachière.

 

17 randonneurs ; distance 9,600 km ; dénivelé 680 m ; temps de marche 4h15.

 

   Départ de ROUANNE HAUTE à 8h45.

   Nous faisons l’ascension par l’ubac. Nous profitons de l’ombre de la forêt pendant une heure, sur une route forestière caillouteuse. 15 minutes plus tard, nous sommes, en compagnie de nombreuses marmottes, sur un sentier qui serpente dans la pelouse alpine bien fleurie : gentianes printanières(les petites) ; gentianes accoles(les grosses) ; pensés jaunes, blanches, mauves, et bicolores ; boutons d’or ; myosotis ; renoncules des glaciers ; et d’autres espèces dont les noms m’échappent. Au fur et à mesure de la montée la vue sur Ancelle s’améliore. Il y a des replats et des vallons herbeux. Ce qui nous permet de voir des marmottes déjà bien grasses et qui, de temps en temps, se livrent à des courses effrénées. A 11h nous sommes au Col de la Pourrachière (2173 m), tous en pleine forme !

   Après la photo de groupe au col, nous pénétrons dans l’immense cirque de la Rouanne qui est bien vert. Le bois joli vu lors de la reconnaissance dix jours plus tôt, est presque passé. Il y a bien quelques touffes encore présentes, mais l’orage de la veille a délavé les fleurs qui n’ont plus d’odeur, et les feuilles sont là. Nous verrons, nous dit nôtre spécialiste Raymonde, une silène en fleur (roses les fleurs). Bien sûr, encore des marmottes… Nous descendons un peu en profitant au maximum du paysage. Nous décidons de piqueniquer dans l’herbe, dos au soleil et à la brise qui nous permet encore de ne pas avoir trop chaud, et face à la grande AUTANE et la petite AUTANE.   

   A proximité, il y a même des rhododendrons en fleur. Mais pas un seul randonneur ! Nous sommes seuls au monde dans la nature, avec un beau panorama. Une petite heure de pause, et nous reprenons la descente sur une route forestière caillouteuse, encore ! Mais en route nous verrons des orchis vanille, et des massifs de rhododendrons fleuris. Nous laisserons la route forestière pour un sentier qui passe sous des mélèzes. Le sous-bois est très souvent recouvert par des champs de myosotis et de boutons d’or. Nous arrivons au parking à 14h.

   Merci à tous ceux qui ont participé à cette randonnée. Et un grand merci à nôtre photographe Eliane ROUBAUD. Merci également à Marcel qui a fait la reconnaissance avec moi et a été nôtre serre-file.

 Nicole Paris

 

 

 Les photos ICI.

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Champsaur

Publié le 16 Juin 2017

Jeudi 15 juin 2017 22 participants

 

12 Kms - Dénivelé : 1000 m - 5H30 de marche

 

   Départ à 9H00 du parking du Pont du Plan où nous essayons de garer les voitures à l'ombre compte tenu de la journée estivale qui s'annonce.

   Le sentier s'élève en une série de lacets assez rapides, bordé d'une flore abondante, orchis, renouées, géraniums, trolls, lys orangé...

   Vue sur La Chalp et sur le vallon de la cascade de Razis. Puis nous pénétrons dans un espace boisé de mélèzes. Un grondement nous annonce la cascade du Crachet, à son débit maximal, que l'on découvre bondissante et écumante.

   L'ascension se poursuit sur un terrain tantôt herbeux, marécageux ou rocailleux jusqu'au lac du Crachet (2370 m) que nous atteignons à 11H15. Petit lac clair et peu profond serti dans un cirque d'éboulis et de lapiaz qui inspire calme et quiètude.

   Au delà du lac, agréable surprise, la neige qui recouvrait encore le vallon 5 jours plus tôt a battu en retraite sous l'effet des fortes chaleurs, rendant notre progression vers le col plus facile.

   Jeu de piste sur un sentier tracé dans des alpages ou des pierriers, courage il ne nous reste plus que 300 m de grimpette.

   A 12H20, nous touchons le but. Vue plongeante sur le col de Vars et la chaîne des hauts sommets queyrassins. Nous apprécions ce restaurant panoramique à 2371 m d'altitude.

   Le retour s'effectue par le même sentier. Une petite brise légère et bienfaisante accompagne notre descente, autres points de vue sous un éclairage différent. A 15H30 la boucle est bouclée.

   Merci à tout le groupe de m'avoir accompagnée à la découverte de ce vallon sauvage et peu fréquenté.

   Et merci à Mady et Momo pour leur aide précieuse lors de la reconnaissance.

Marie-Jo.

 

  Pour la trace sur VISUGPX cliquez ICI.

 

 Pour les photos c'est là 

 

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Embrunais

Publié le 14 Juin 2017

Mardi 13 juin : VF Le Colombier / La Balme – Les Vigneaux.

  7 participants pour cette jolie via. Un seul passage vu la chaleur étouffante. Un bon casse-croûte bien convivial, à l'ombre près de la Gyronde en furie. La Gyronde ; il est amusant de constater que le nom de cette rivière vient de la jonction, en amont, de deux torrents le Gyr et l'Onde.

 

  Les photos ICI. 

 

  Un point sur l'activité Via Ferrata.  

 

   C'est en 2009 que prenait naissance l'activité via ferrata au sein de l'ABRG. Les deux premières années les sorties étaient organisées un peu au coup par coup. C'est en 2011 avec l'arrivée de Joël et Michèle que l'activité allait véritablement prendre son plein essor. Création d'un véritable calendrier avec une sortie tous les mardis, du début avril à la fin septembre.

   Joël en renfort pour la sécurité du groupe, et Michèle prenant en charge les inscriptions pour le covoiturage. Très important le covoiturage, compte tenu des distances à parcourir pour rejoindre les via, malheureusement toujours assez éloignées de GAP. Un peu plus tard Camille se joignait à nous pour maximiser la sécurité.

   C'est ainsi que plus de 50 personnes différentes ont pu venir s’accrocher à des barreaux et tester leurs bras dans les surplombs et dévers, avec un maximum de sécurité. Certaines ont abandonné après quelques essais, mais la plupart ont persévéré.

 

   Après 9 années, la fatigue s'installe, et divers problèmes familiaux viennent compliquer les choses. J'ai donc, en ce qui me concerne, décidé d’arrêter ma contribution à cette activité, à la fin de la saison 2017. J'en profite pour remercier très sincèrement toutes les personnes qui m'ont fait confiance au cours de ces 9 années. 9 années formidables et pleines de merveilleux souvenirs.

 

   Mais, un gros problème va se poser. Camille a depuis quitté l'ABRG, et Joël pour des problèmes de genoux, à lui aussi prévu d’arrêter à la fin de l'année.

   Alors qui va bien vouloir, et pouvoir, prendre la suite ? Établir un calendrier et s'engager à le pérenniser n'est pas une sinécure. Pourtant, il serait vraiment dommage que cette activité ne fasse plus partie de toutes celles qui sont proposées par notre amicale.

   Je lance donc un appel à toutes les bonnes volontés pour que les personnes qui prenaient du plaisir à souffrir le long des câbles et qui étaient attachées aux sorties via, ne soient pas abandonnées. Pour que les baudriers, longes, casques et autres vaches puissent continuer à prendre l'air, et ne restent pas à moisir au fond d'un sac. Très cordialement.

 

Rambaud Jean-Pierre.

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Via

Publié le 12 Juin 2017

Dimanche 11 Juin : BALISAGE du n° 10

 

 

   Parking du Sénateur , La Garde, le Canal jusqu'à l'Ecluse de l'Oeuf, les Mayières , la fourrière, les Olivades, le Parking du Sénateur.

 

   Notre appel à volontaires a été entendu et 3 bénévoles nous ont aidés à cette journée de travail.

   Deux sont partis avec la débrousailleuse, cisailles, coupe beranches et sécateur et ont pu dégager deux sites particulièrement humides, où la végétation est toujours très envahissante.

   Le trio restant s'est concentré sur la peinture et à la visibilité des différents repères...un bon travail d'équipe.

   Un rapide repas convivial à la fontaine avant le canal.... puis Michel est resté pour finir un passage du 10 et dégager le début du 11, nous autres quatre avons continué sur le canal, en ayant soin de ne pas oublier de peindre des "X", des 11 ou 14 par solidarité avec les autres collègues baliseurs.

   Puis descente vers les Mayières et la fourrière sous une bonne chaleur où nous avons retrouvé Michel, venu à notre rencontre en ayant balisé ce tronçon depuis "les Olivades".

   5h30 de travail à 5...une journée bien remplie.

   Un très grand merci à Dany, Patrice et Paul.

 

   Il n'est pas toujours facile de programmer ces journées "balisage", faut tenir compte des randos ou autres activités proposées par nos bénévoles et ne pas les pénaliser... des emplois du temps de chacun de nous.......

   Mais il ne faut pas oublier qu'en adhérant à l'ABRG....le mot "Baliseurs" est écrit en toutes lettres et qu'un petit geste de chacun permet de dynamiser l'Amicale et évite aux volontaires de s'essouffler. Ch et M B

  Les photos ICI . 

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié le 12 Juin 2017

 

Lundi 12 Juin - 6 participants - 850 m de dénivellée - 6 h de marche

 

 

   8 h 30, 17°C , Station de Chaillol 1600, nous partons tranquillement vers le col de la Pisse, montée abritée. A 2053 m, nous bifurquons à gauche pour commencer les balcons, belles vues et passages sous les mélèzes. Nous rejoignons le GR 50 à 1846 m pour monter au col du Vialet 2246 m. Pendant l'ascension, le Haut Champsaur et le Dévoluy se découvrent à nos regards. Pause sur les crêtes au-dessus du col. Superbe !!!

  La descente s'effectue par le GR 50 en balcon, puis retour par le canal de Malcro. Très belle rando et très conviviale.

 

  Les photos ICI. 

 

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Champsaur

Publié le 11 Juin 2017

8 juin 2017

Tour du Palastre à partir de Roranches.

21 participants, 1000 m de dénivelé, 13 km en circuit, 5h45 de marche

 

Compte-rendu

 

    Départ à 8H50 du hameau de Roranches à l’altitude de 1509m.

   On prend à gauche la déviation par le GR pour éviter la traversée de l’éboulement récent au-dessus du hameau (en espérant pour les générations futures que la déviation ne soit pas maintenue 50ans…).

   On suit le GR50 vers l’ouest pendant 20 minutes. A la première bifurcation à l’altitude d’environ 1420m, on prend le sentier à droite montant jusqu’au GR de pays longeant le pied des falaises. Une fois atteint ce sentier, on le suit vers l’est pour rejoindre la bifurcation indiquant à la montée au col du Palastre par un vallon étroit s’évasant dans le haut. On fait une pause casse-croûte vers 10h30, puis on poursuit la montée par un sentier à pente régulière et très bien tracé. Bizarrement, personne ne connaissait cet itinéraire de montée au Palastre. On atteint le col du Palastre vers 11h30 et après une courte et raide montée on rejoint directement le sommet du Palastre (2278m), qui offre un super panorama sur le Champsaur et au-delà. On poursuit jusqu’à l’extrémité sud du promontoire pourvu d’une croix : on a une vue plongeante sur la vallée du Champsaur.

   On pique-nique ensuite sur une pente d’herbe juste au-dessous. Après le repas, on rejoint par une sente en traversée l’itinéraire classique descendant vers les Richards ; à l’altitude de 1850m environ on bifurque vers le sud pour rejoindre directement hors sentier la route forestière venant des Richards. On quitte rapidement cette route pour emprunter un sentier descendant à travers la forêt vers les Bonnets. On atteint vers 15h30 la bifurcation vers les Bonnets (altitude d’environ 1380m), que l’on laisse sur la gauche pour remonter jusqu’à la bifurcation du GR 50 (1510m) puis l’on rejoint en un quart d’heure les Roranches et le parking environ vers 16h15.

 

   Joli circuit varié et unanimement apprécié par les participants.

  Les photos ICI.

https://goo.gl/photos/M2BdM2WTJkrCCSxf7

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié le 9 Juin 2017

 

Randonnée du jeudi 8/06/2017

 

Dénivelé 650 pour une distance de 10km

 

     Nous sommes 18 randonneurs

     Nous garons les voitures sur le parking de la piscine à Veynes.

   Le sentier de départ est plutôt raide, avant de serpenter dans la forêt jusqu'au col de Cuberselle.

   Là nous faisons la pause casse-croûte, et nous continuons sur ce même sentier agréable pour arriver au col de Combe Noire.

   Nous laissons à droite le chemin qui va au col de Berthaud et nous commençons la descente vers Veynes.

   Après le col de L'Abarjavon puis une belle descente nous trouvons une belle ombre pour le pique-nique.

   Vers 13 h nous repartons, une petite demi-heure de marche, nous devons reprendre une montée sur un chemin forestier sous le soleil qui tape fort, encore une traversée dans la forêt, une bonne descente et nous arrivons vers 14 h 30 aux voitures.

 

   Belle journée toujours aussi conviviale.

   Merci à Éliane  pour les photos.

Alice

  Les photos ICI. 

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G