Publié le 30 Novembre 2014

Dimanche 30 Novembre – Le QUIGOURET ( 1719 m )   

  Départ de Montama-le-Haut (1074 m) dans le Beauchêne avec parking à l’entrée du village. Après la fontaine, prendre à gauche la piste qui passe entre 2 captages, suivre le chemin qui recoupe le chemin au début de la lande, puis bois de pins et de buis pour rejoindre une ligne de crêtes au dessus de la cabane du berger (elle ne figure pas sur la carte). Au point 1533, plus d’arbres mais un vaste alpage à l’ambiance steppique ; 200 m de montée en bordure d’un profond ravin où une horde de chamois se replie.

  Nous atteignons le QUIGOURET qui offre une vue à 360°, repérage des sommets déjà gravis. Une pluie fine nous accompagnera la fin de matinée un peu prolongée.

  Le groupe arrive jusqu’au Col de Vaunières après moultes péripéties ; merci à l’oeil de lynx... A nouveau un magnifique sentier de crête, avant de plonger au hameau de Vaunières, dont la salle communale fut un véritable refuge pour se restaurer (avec gâteau d’anniversaire).

  Nous repartons vers « Les Oches » par une traverse en balcon dominant la rive gauche du torrent et rejoignons Montama par le sentier du facteur.

  Nous étions toujours 15 à l’arrivée ; merci à tous qui – contre vents et ondées – m’ont malgré tout fait confiance. A renouveler ?

                                                                                       Odile

 

 Les photos -> ICI 

ABRG-2014-02-2049.JPG

ABRG-2014-02-2104.JPG

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Isère

Publié le 23 Novembre 2014

Le SUILLET - Dimanche 23 Novembre 2014

Les quelques gouttes de pluie au départ de Gap n’auront pas freiné l’envie de sortir ce dimanche.

Du village de TRESCLEOUX (660 m) on devine que le parcours, face ubac, sera humide. Nous évitons le balisage en direction du vallon des Naysses et du Rocher Pointu pour opter en « directissime » sur le Col de Garde. Les derniers orages ont creusé quelques ornières aussi chacun veille à bien placer pieds et bâtons pour sécuriser le pas.

Arrivés au col des Gardes, il faut poursuivre toujours en ascension mais plus sereinement, par le GR 946 qui suit la crête, jusqu’à la Table des Pastres (1220 m) et enfin le Suillet, terminal seulement signalé par une borne IGN.

Avec le soleil revenu, les sacs se posent pas loin d’un petit groupe de marcheurs parti d’Orpierre. Ce sera l’occasion de trinquer avec le Beaujolais ramené de la veille...

A l’image du soleil, il faut descendre par le même chemin de crêtes jusqu’au col des 4 chemins. Certains iront rapidement jusqu’au sommet de Garde qui offre un joli point de vue sur les PréAlpes.

Les genoux sont mis à l’épreuve avec une belle descente de 200 m avant de parvenir sur une traverse plaisante et variée, en sous-bois, colline marneuse, forestière et route goudronnée jusqu’aux voitures.

12 km 500, avec 5 h 50 de marche pour 920 m D

24 participants               Monique

 

 Les Photos-> ICI 

PB231361_DxO.jpg

PB231395.JPG

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Laragnais

Publié le 20 Novembre 2014

VIEIL EYGUIANS – CHÂTEAU D'ARZELIERS (Eyguians 05)

Randonnée pédestre du jeudi 20 novembre 2014

5h de marche, 13km, 500m de dénivelée

 

   La neige a contraint d'annuler la grande randonnée prévue ce jour, aussi nous nous retrouvons 48 pour cette petite balade :

  12 voitures trouvent facilement à stationner au village.

  Malgré le froid matinal, Le temps est idyllique, la piste laisse entrevoir de belles échappées sur la vallée du Buëch. Nous atteignons rapidement le site du vieil Eyguians et continuons notre périple dans une forêt aux couleurs automnales. Il reste encore quelques passages boueux que nous évitons avec élégance. La fin de la forêt marque notre point culminant. Nous découvrons alors le plateau d'Arzeliers cultivé. Nous apercevons les ruines du château que nous atteignons sans difficulté. Nous passons un petit col au-dessus de la galerie souterraine de Javanon qui permet au canal venant du plan d'eau du Riou vers le lac de Lazer de franchir l'obstacle.

  La pause matinale nous permet d'admirer un paysage sublime, montagnes de St Genis, d'Aujour, Chabre, Crête de Beaumont, au loin les Ecrins enneigés...

  Nous descendons vers Arzeliers et y admirons la chapelle, la vieille école, et apprenons l'histoire du site.

  Après quelques hectomètres de goudron, une piste agréable nous ramène au vieil Eyguians où nous déjeunons façon ABRG. Il y a de la place pour tout le monde, tables, murets. Nous pouvons choisir entre ombre et soleil. Promenade digestive dans ces ruines dominant le Buëch, vue vers Beaumont, Trescléoux, sommet du Suillet, Orpierre, Lagrand... Un puits carrelé intrigue certains, y a-t'il du vin (Beaujolais!) de l'eau? Seule la chapelle Ste Madeleine reste debout !

  Il est tôt, nous découvrons le sentier botanique où nous essayons de reconnaître les arbres présentés, malgré le manque de feuilles (automne oblige!).

  Nous rejoignons alors les voitures en profitant encore une fois du paysage.

  Une très belle journée, merci à toutes et à tous.

  François

 Les photos sont -> ICI 

P1030527.JPG

SNC07483.jpg

 

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Laragnais

Publié le 18 Novembre 2014

18 novembre 2014Montagne de Peyssier

750 m de dénivelé, 9 km, 3 h 45 de marche

 9 km, 3 h 45 de marche, 3 participants. 

 

  Départ du parking du village de Barcillonnette (845m).Nous prenons dans le village à gauche le sentier balisé montant vers le col de Peyssier (1418m). Le sentier est raide par endroits mais bien tracé. La vue sur les montagnes enneigées de l’Embrunais est belle mais le temps se couvre assez vite avec la formation de nappes de brume ; dommage ! On trouve la neige vers 1300m environ. On atteint le col en une 1heure 15 environ. On poursuit sur le fil de la crête de Peyssier. L’épaisseur de neige atteint environ 10cm et le paysage est hivernal avec les mélèzes chargés de neige, mais la neige devient assez légère sur la crête. On rencontre sur la crête un troupeau de chevaux qui fait quelques galopades dans la neige lors de notre passage le long de la clôture. Le sommet peu marqué atteint 1565m ; la vue vers la montagne d’Aujour à l’ouest, le Dévoluy au nord, Champsaur et Embrunais à l’est doit être splendide…. par beau temps. Le col des Garcins (1422m) est atteint après une heure environ. En raison du temps brumeux et assez froid, on ne traîne pas sur la crête et on descend sur Esparron par le GR 94. Après un rapide pique-nique dans le bas de la descente, on rejoint le village de départ en empruntant à la fin la route (peu parcourue) sur une distance d’environ 1km. 

  Cette randonnée en circuit, agréable et assez courte, avec un beau parcours de crête est à refaire par un temps plus dégagé et avec un effectif plus nombreux à l’automne prochain!

 Les photos sont -> ICI 

ABRG-2014-02-1831.JPG

ABRG-2014-02-1836.JPG

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Gapençais

Publié le 13 Novembre 2014

  Banne le 13/11/2014  

   Soleil oh soleil quand tu es là, tout est beau.

   Merci dame météo pour cette belle journée ensoleillée au milieu de cette grisaille.

   31 au départ de St Martin petit village perché autour de son clocher près de St Pierre d'Argençon.

   Nous laissons les voitures près du cimetière, un peu de route goudronnée pour rejoindre le pont du Rif. 800 m de piste et nous entrons dans le vif du sujet, par un chemin à peine marqué.

   Il existe un peu plus haut un autre sentier balisé, mais plus raide encore.

   Le parcours dans la hêtraie demande un peu d'attention, car tout se ressemble.

   Je suis à la recherche d'un "cairn" que nous avons disposé lors de la reconnaissance, car jusqu’à ce que nous rejoignions la variante de GR 94, il n'y a aucune balise.

   Une fois sur la crête, merci aux baliseurs Drômois, tout est plus facile et il ne nous reste plus qu'à admirer le paysage qui s'offre à nous au fur et à mesure que nous nous élevons.

   Un peu d'attention pour ne pas perdre le balisage près du Roc de la Tour, et nous atteignons sans problème le sommet du Roc de Pierre Nivoul.

   Le ciel est d'un bleu d'azur et les sommets enneigés nous offrent un paysage grandiose.

   Un dernier effort et nous rejoignons, au sommet de Banne, le groupe d'Alice qui était parti du col de Cabre. La vue à 360° comble les plus difficiles.

   Repas pris en commun où café, genépis, et quantité de douceurs sont offertes, ce partage est vraiment la marque de l'ABRG ;

   Il nous faut repartir, nous suivons la piste forestière sur 3 km environ, jusqu'au point 1306, sur la carte, et emprunter un chemin VTT (chapeau aux vététistes) à notre droite.

   Le retour se fait sans encombre hormis quelques glissades sur les feuilles mortes, jusqu'aux voitures.

   Peu de monde connaissait ce circuit. Merci de m'avoir accompagné, le tout dans la bonne humeur.                                                            Noël.

 

 Le Col de Cabre BANNE 

Dénivelé 600m

   C’est au col de Cabre que commence la randonnée, nous sommes 23 participants.

   Le terrain est boueux à certains endroits, pour redescendre il faudra être vigilants

   Nous marchons dans le bois sur un GR jusqu’au col de Valdrôme, puis nous le laissons à droite, et nous poursuivons notre ascension à gauche, sur un PR.

   Les montées sont parfois plutôt rudes. À 11 heures nous faisons une petite halte de 10 minutes avant de s’attaquer à la dernière montée qui nous emmène au sommet.

   Quelle belle vue. Des sommets tout autour de nous, certains sont enneigés.

   C’est là que nous attendons l’équipe de NOËL.

   Les voilà qui arrivent. Nous sommes tous ravis de nous retrouver.

   Nous nous installons pour le déjeuner dans la bonne humeur avec les traditionnelles friandises de fin de repas.

   L’heure est arrivée, il faut se séparer, chacun part de son côté,

   Tout le monde est d’accord pour recommencer.

   Nous reprenons nos voitures, en descendant le col de Cabre, juste avant ce drôle de tunnel creusé dans la montagne, sur les conseils de GABY, nous nous arrêtons pour admirer là-haut dessiné sur le rocher un magnifique cadran solaire.

   Merci à tous.                                      

 Alice

 Les Photos sont -> ICI 

P1030511 copie

PB131127.JPG

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Buech

Publié le 2 Novembre 2014

 

11 randonneurs 1100 mètres de dénivelée 14 km

   C'est le 2 novembre et le fond de l'air est frais ce matin quand on quitte les voitures au parking de la Forêt (1587mètres), après le château de Caleyères. Mais bien vite le soleil pointe à travers les mélèzes aux couleurs automnales .

   La route forestière nous mène au refuge des Fontainiers. Ensuite après une pause grignotage aux chalets de l'Aiguille ( 1850 mètres ), le chemin serpente à travers rochers, mélèzes, et alpages, dans le vallon situé entre les crêtes de l'arpion et la tête l'Hivernet. Il nous mène au lac de l'Hivernet. Les têtards s'agitent sous la glace qui a déjà (ou seulement !!) recouvert les bords du lac . L'hiver sera dur pour eux.

   Et puis c'est un peu de hors sentier dans les alpages avec la vue sur le second lac et une bergerie avant la montée raide mais régulière dans une moraine glaciaire jusqu'au col de Chanteperdrix (2671mètres ) . Encore une petite grimpette pour découvrir tous les sommets autour de nous la Chapelle et le Mont Guillaume, Bure, Ceuze, Sirac, Viso, le Queyras etc ...et le Lac Brun (vide ) .

   Une petite brise s'est levée et on redescend vers le col de Trempa-Latz. Un peu d'entraide pour passer les rochers et ensuite c'est le coin idéal pour une salle à manger grand confort. Mais le soleil passe vite derrière les montagnes et il faut rejoindre les voitures .

   Dernière pause à la Chapelle des Seyères avec son abri et sa source . Quelle belle randonnée pour un mois de novembre juste avant l'hiver qui arrive .

Merci Jean Louis . 

Mady 

 Les photos sont -> ICI 

PB020956.JPG

PB020971.JPG

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Embrunais

Publié le 1 Novembre 2014

Avec la photographie  numérique, la très grande majorité des appareils enregistrent la date et l'heure des prises de vues. Il très important de bien les régler, cela permet un classement automatique des photos d'une même rando mais venant de différents appareils. Cela rend le visionnage plus cohérent et plus agréable. Avez-vous pensé à faire une mise à jour après le passage à l'heure d'hiver ?

JPR

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Informations