Publié le 29 Mai 2016

Jeudi 26 mai 2016.

12 km - 950m de dénivelé - 45 participants

 

   Parvenus à Ambel le premier problème consiste à trouver de la place pour garer les 10 véhicules qui ont été nécessaires pour le covoiturage des 45 participants à la randonnée. La piste est suffisamment large du côté de la Palisse et tout le monde trouvera sans trop de problèmes une petite place.

   A 9 heures la longue chenille commence à s'étirer le long du sentier qui monte vers le Monestier-d'Ambel, un peu au-dessus de la route. Bon, qui monte, c'est beaucoup dire puisque côté dénivelé cela donne 125 de montée et 125 de descente.

   Le sentier en sous-bois est très agréable. On pourrait appeler ça la traversée des combes ; Combe de Blache Longue, des Oules, des Terrasses, du Bois Blanc du Bois Lassote. Encore une pâture à traverser et nous voilà au Monestier où l'on peu admirer une jolie fontaine artistiquement décorée,

   A partir de là le groupe va se scinder en deux, les plus rapides espèrent pouvoir grimper jusqu'à la crête du Pré de l'Aup et basculer derrière pour contourner le Pic Chauvet. Le reste du groupe conduit par Alice va monter plus sagement et directement à la Tête de Sambut (ou Croix de la Plaigni).

   Pour le premier groupe, une fois parvenue à l'Aup, sous le Pas de Larche, montagne de Faraut, il est déjà presque midi, donc trop tard pour espérer pouvoir faire le tour du pic Chauvet. Cela demanderait encore d'une heure trente à deux heures, et le deuxième groupe nous attend pour manger. Alors une belle descente le long de la crête, une petite remontée, et le groupe se retrouve au complet pour le casse-croûte. La vue est superbe sur le barrage du Sautet. Les sommets du Dévoluy à l'est, Valbonnais au nord, Valgaudemar au Nord Ouest, et plus loin les Ecrins.

   Nous avons le temps de nous détendre un peu après le repas le retour ne sera pas très long. Il est un peu moins de 14 heures quand commence la longue descente qui va nous ramener aux voitures.

   Au niveau de la cote 1362, nous quittons le sentier pour couper droit dans la pente. Cela nous fait gagner 2 kilomètres. ( A quel prix diront certains). Un peu plus bas une petite erreur de parcours, vite rattrapée. A 15 h 30, nous sommes tous aux voitures. 45 randonneurs et pas de perte...

   Un grand merci à toutes et à tous. En particulier à Alice, grâce à qui nous avons pu faire deux groupes.           Djipi        

Pour voir les photos cliquez sur l'image ci dessous

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié le 27 Mai 2016

Mardi 24 mai 2016

10 participants.

   Un tour complet le matin. Départ sur la via sportive. Sportive, vous avez dit sportive....    et on enchaine sur la deuxième partie plus facile.

   Un bon casse-croûte, on repart pour un nouveau passage dans la deuxième partie et on termine par une belle descente en rappel de 30 mètres.

   Bravo à tous les participants et surtout participantes.

   Belle journée, super sympa.

Djipi                Regardez les images pour voir le film de la journée.

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Via

Publié le 27 Mai 2016

Tête Chevalière, 1000m de dénivelé 12km de distance.

 

    Nous sommes quinze à nous lancer à l'assaut de Tête Chevalière au départ de ChiChilianne.

   Au passage du gué, nous avons une idée de la quantité de gravas qui descend des ravines, que nous verrons plus haut, lorsque l'orage est là.

   Nous progressons dans la forêt, avant d'atteindre le pas de l'Essaure (1700 m).

   Nous partons sur notre droite, le sentier est bien marqué, et très vite, les crêtes que nous longeons font l'admiration de tous.

   Le paysage est somptueux : la chaine du Dévoluy, le Mont Aiguille, le Grand Veymont, dans le lointain : les Ecrins et la chaine de Vercors, et les immenses plateaux.

   Malgré les nombreux arrêts tant le spectacle est grandiose et le vent violent, nous arrivons à Tête Chevalière.

   Il est temps de trouver un endroit abrité pour nous sustenter, toujours dans la tradition ABRG.

   Pour l'instant, pas de sieste, il ne faut pas tenter le diable avec le temps. Nous la ferons un peu plus loin.

   Nous laissons Combe chevalière sur notre droite et rejoignons, à travers les lapiazs, le sentier qui traverse les Hauts Plateaux du Vercors, près de la bergerie de Champussel.

   Le retour par le pré de la Font et le col du Creuson se fait sans problème, à travers un parterre de fleurs.

   Au retour, sous le pas de l'Essaure, la sieste annoncée a bien lieu.

   Merci à toutes et à tous pour ces agréables moments passés en montagne.

Noel.

Pour voir les photos cliquez sur l'image ci dessous.

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié le 20 Mai 2016

  Jeudi 19 mai 2016.

 Dénivelé: 615 pour 10 km

 

   Malgré le temps menaçant nous étions 13 à partir en randonnée.

Nous allons jusqu’à Chorges, puis direction Espinasses. Nous nous garons juste en face du sentier, lieu dit Pied chaud on contourne le bois de Serre Cocu, on y trouve quantité de fleurs plus belles les unes que les autres.

 

   Nous sommes obligés de marcher sur la route goudronnée un moment pour trouver un sentier qui nous emmène au col Lebraut.

 

   Nous cherchons un endroit abrité du vent pour le pique-nique.

   Après-midi nous repartons direction le Fein .

 

   Après avoir traversé le village nous empruntons une route forestière pour rejoindre les voitures.

 

   Finalement le soleil nous a accompagné toute la ballade.

 

   Belle journée amicale. Merci à tous

Alice

Pour voir les photos cliquez sur l'image ci dessous.

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié le 20 Mai 2016

Circuit du Trou du Duc

7 participants, 1150m de dénivelé, 15 km, 6h30 de marche

19 mai 2016

On prend en voiture dans le village du Lauzet sur Ubaye la petite route franchissant le pont romain sur l’Ubaye et montant vers les hameaux de Costeplane et Champ-Contier. On se gare à l’altitude de 1020m au carrefour avec la route forestière montant en direction de Gourette.

   La randonnée est démarrée vers 8h30. On suit la route forestière rejoignant après quelques lacets un sentier large, bordé de murettes et bien tracé. Après trois quart d’heure de montée, on atteint le hameau de Dramonasc, qui est bien entretenu malgré l’accès impossible en voiture et partiellement habité. On admire au passage les murettes bordant le sentier et formées de grosses pierres et atteignant 3 à 4m de haut. On poursuit le sentier en passant au hameau de la Lauze complètement en ruine.

   Après une courte pause vers 10h30, dans la forêt à l’abri du vent qui se lève, on continue la montée vers le hameau de Gourette. Ce hameau est constitué de belles bergeries malheureusement vouées à la ruine par effondrement de la toiture, à quelques exceptions près. On traverse au-dessus du hameau l’alpage vers l’ouest et l’on commence à trouver des traces de neige vers 1850m. On traverse vers le vallon du Bouchier avec des passages couverts d’une épaisseur de neige de plusieurs cm. On remonte ensuite du fond de ce vallon vers le collet sous le trou du Duc, qui est une simple butte située à l’extrémité de l’épaule sud descendant de la Tête de la Gypière. Dans cette montée, le sentier est bien tracé avec juste un court passage délicat dans une ravine heureusement sans neige. Une fois atteint le collet à l’altitude de 2041m, on profite du panorama magnifique notamment sur la branche côté Ubaye du lac de Serre-Ponçon. Malheureusement l’épaisseur de neige fraîche (5 à 10cm) est conséquente et il n’est pas question de s’arrêter à cet endroit. On poursuit le sentier en traversée puis descendant vers la cabane du Sause à l’altitude de 1927m. On pique-nique vers 12h30 sur un banc un peu à l’abri du vent mais les pieds dans la neige ; le ciel est relativement dégagé mais nuageux et l’on ne s’attarde pas. L’ambiance froide et ventée est surprenante pour une mi-mai !

   On poursuit la descente par le sentier rive-gauche et l’on se réchauffe progressivement. On atteint vers 14h la cabane de Parual en ruine sur un rognon rocheux dominant la vallée. Le soleil se fait plus présent et l’on prend le temps de faire quelques photos. Puis on continue la descente dans la forêt versant nord par un sentier en zig-zag souvent raide mais bien tracé dans la forêt jusqu’au torrent du Sause. Deux d’entre nous se trouvaient tellement bien sur le rognon rocheux qu’ils ont perdu de vue le reste du groupe qui poursuivait la descente et il a fallu remonter les rechercher !

   On travers aisément le torrent du Sause et l’on rejoint le sentier rive droite menant au hameau de Champ-Contier. On suit ce sentier jusqu’à ce que le hameau soit en vue ; à l’altitude de1300m environ, pour éviter de rejoindre trop tôt la route descendant de Champ-Contier, on emprunte sur la gauche en contrebas une sente ramenant dans le lit du torrent du Sause que l’on retraverse sous une belle cascade. On continue à suivre la sente jusqu’à la route à l’entrée du hameau de Costeplane. Après une marche de 20 minutes sur la route, on rejoint le point de départ vers 16h. Les participants ont apprécié la variété du circuit et la beauté des points de vue.

Michel G

Pour voir les photos cliquez sur l'image ci dessous.

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié le 18 Mai 2016

Mardi 17 mai 2016

Première sortie via ferrata 2016 – 10 participants.

Rocher de 9 heures – Digne.

 

   Belle journée pour cette première de l'année 2016. La semaine dernière la météo ne nous avait pas permis d'aller à la Jarjatte. Cette fois le beau temps et la chaleur étaient enfin au rendez-vous.

   Idéal ce Rocher de 9 heures à cette saison. Très peu de monde sur la via. Juste un jeune couple, (et nous).

   Un tour le matin, un petit casse-croûte, et un deuxième passage l'après-midi. Super pour un bon décrassage. Belle ambiance.  Djipi

Pour voir les photos cliquez sur l'image ci dessous.

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié le 16 Mai 2016

Lundi 16 mai 2016.

 

Le Petit Brechon , le Grand Brechon , le Gicon.

 

1070 mètres de dénivelée, 10 km.

 

   En passant le col du Festre plongé dans le brouillard, les 16 randonneurs ont des doutes sur l'optimisme de la météo....mais en arrivant au parking du Haut Gicon, le soleil n'est pas loin. Alors espoir de beau temps ? La rando débute en descendant pour rejoindre le chemin qui mène au torrent de Grésière. Ce chemin continue agréablement jusqu'à la crête qui surplombe la Souloise, les Gillardes. Les grandes falaises sont impressionnantes. Puis la montée est raide et l'arrivée au sommet du Petit Brechon est superbe au dessus du lac du Sautet,  mais toute la chaîne du Dévoluy est encore dans les nuages.

   Une petite descente hors sentier avant de remonter vers le Grand Brechon. Le soleil est là, les nuages se sont dissipés et on admire le panorama à 360 °au dessus de la gigantesque falaise calcaire. Il faut encore redescendre vers le fameux point 1607 à côté d'une cabane. Le Gicon est impressionnant. Encore du hors sentier pour rejoindre la crête de la Combe des Chèvres. Le vent est froid et il n'y aura pas de sieste après le repas au pied du Gicon. Personne ne la réclame !!!.

   Une sente évidente le long de la falaise côté nord nous permet d'atteindre facilement la face sud du Gicon (il n'y a plus de gros névé). Ensuite il est aisé de rejoindre le gros cairn du sommet 2086 mètres. C'est un panorama exceptionnel avec le Pic Pierroux et la chaîne du Farraut, le col de Rabou, Bure  du Grand Ferrand jusqu'à l'Obiou, les sommets des Ecrins, du Vercors, Thabor, Coiro ... et Notre Dame de la Salette.

   Les premiers arrivés profitent pleinement de ce panorama exceptionnel, au soleil. Mais il faut redescendre dans l'alpage côté ouest. En passant par le gros rocher monolithe du Pierroux (1659 mètres), les marmottes que j'espèrais voir sont rentrées ; il est vrai que la descente s'est faite dans la bonne humeur !!! Le petit sentier d'accès au site d'escalade nous mène aux voitures.

   Je vous remercie beaucoup tous pour votre confiance et votre bonne humeur et en particulier Noël, les «  Michel « pour des raisons diverses ».  Mady

Pour voir les photos cliquez sur l'image ci dessous.

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G