Publié le 31 Août 2015

    Via le matin. Très froid, pas de soleil et beaucoup de vent pour commencer la journée. Heureusement le vent va chasser les nuages et le soleil va pouvoir rechauffer un peu l'atmosphère.

   Casse-croûte à la station et, l'après-midi pour varier les plaisirs quelques descentes en trottinettes. Les enfants s'amusent...

  10 participants.

   Les photos ICI:

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Via

Publié le 29 Août 2015

    Pour cette randonnée accessible à tous, nous ne sommes que trois (Ce sont les hasards du calendrier ABRG ), soit une équipe complète : un guide, une serre file et une randonneuse bien décidés à avaler les 1200 m de dénivelée assez pentus.

    Du parking d’Entre les Aigues nous partons sur un rythme tranquille, à l’opposé de l’itinéraire du col de l’Aup, dans un sentier côtoyant le Riou du Gerpa qu’il va traverser plus haut après avoir zigzagué dans un pierrier conique et pentu.

    Le sentier s’extrait de cette combe assez fermée par une vire en balcon puis un passage rocheux facile et débouche dans un vallon herbeux dominé par de gros blocs.

    Un petit arrêt, deux biscuits, et nous repartons sur une sente à peine visible dans un entrelacs de petites moraines. Pour contourner les barres qui défendent l’accès au col, il nous faut remonter une longue croupe qui butte sur les falaises du Rascrouset et retrouver des tronçons de chemins avant la dernière montée finale. La pente est forte et terreuse mais le col est en vue. A notre surprise, nous y sommes peu après midi. Le rythme modéré est décidemment le plus efficace.

    On se remplit les yeux de ces hauts sommets des Ecrins, proches ou lointains du col de l’Aup à la Blanche et l’on repart dans cette pente glissante pour se trouver un bon coin de détente avant le retour aux graviers d’Entre les Aigues.

    Merci à mes deux collègues d’avoir donné vie à cette belle randonnée.

    Jean-Marie

Les Photos ICI:

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié le 28 Août 2015

1er Jour – Arvieux (Brunissard-parking du Pré des Vaches) 

Col du Lauzon-Pic des Esparges Fines -

Col de Néal - Chalets de Clapeyto).

6 heures de marche – 750m de dénivelé)

 

    Dès 6heures30, le groupe de 20 randonneur(s-ses) inscrit(s-es) auquel se sont rajoutés 6 supplémentaires pour la première randonnée, a pris la direction de Brunissard , point de départ de notre première randonnée, en récupérant Paul CHALLIOL au carrefour de l’Estéyère.

    A 8h15 nous nous engageons sur le GR 5 en direction de « Pré Premier ». Nous laissons ce GR rapidement pour emprunter un PR conduisant au Col du Lauzon.

    Nous voilà au pied du massif surmonté du Pic des Esparges Fines -2706m- (point culminant de notre rando) que nous atteignons après avoir gravi 750m de dénivelé..

    Il est 11h30, nous décidons de descendre jusqu’aux lacs de Néal où nous nous installons pour le pique-nique marqué par l’ habituel partage de douceurs.

    Il est 13heures30, il est temps de repartir et après une descente dans un cadre remarquable nous arrivons aux chalets de Clapeyto, puis aux voitures.

    Nous rejoignons ensuite Abriès et nous nous installons au gîte d’étape « Le Villard » où nous avons eu un accueil exceptionnel – repas excellent et copieux avec en plus apéritif et digestif offerts par l’établissement -.

    Très belle randonnée, très agréable sous un soleil retrouvé.

Les photos du premier jour ICI:

2ème Jour – Le Pic de Clausis – 2915m –

8heures de marche – 1310m de dénivelé.

 

    Réveil 5heures30 – Petit déjeuner à 6heures – Départ à 6heures30.

    Nous quittons le gîte en prenant les voitures jusqu’au bas du village du Roux.

    Nous partons sur le sentier qui serpente dans une zone bordant le torrent du Bouchet et occupée par des ânes et des chevaux.

    Nous entrons tout de suite dans le vif du sujet car la pente est prononcée ; nous atteignons les crêtes de l’Aiguille , puis de Clausis conduisant au pic du même nom (point sommital de notre randonnée – 2915m-).

    A noter que, lors de l’ascension, nous avons aperçu plusieurs chamois atteints de kératose qui les rend très vulnérables aux prédateurs ; en effet ils sont ainsi incapables de fuir, de se protéger et de se nourrir, au grand regret de Paul..

    Après une pause au Pic de Clausis, nous descendons vers le lac de Razis, endroit idéal pour le pique-nique, toujours façon ABRG. La sieste étant terminée, nous descendons en direction du Roux, non sans avoir rencontré un troupeau de moutons estimé à 1500 têtes environ.

    Le retour a été particulièrement agréable, car hors sentier sans aucun danger particulier..

    Il est 16heures30 et nous voilà de  retour aux voitures.

    Très belle randonnée, par les panoramas que nous avons découverts.

 

    Quelle chance ! Après un début de semaine pluvieux, nous avons eu deux jours inondés de soleil.

    Séjour agréable ; ambiance toujours amicale, conviviale et solidaire dans le groupe, « comme d’hab. à l’A.B.R.G ».

    Merci à toutes et tous de votre participation, de votre ponctualité et de votre esprit de groupe.

    Un merci particulier à Paul pour son aide précieuse, ainsi qu’à Michel BOTTEGA –dévoué serre-file.

    Gilbert COUSIN

Les photos du deuxième jour ICI:

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Queyras

Publié le 22 Août 2015

Nouvelle Cabane de la Vieille Selle et Col du Barle

2516 mètres - 1075 mètres de dénivelée 6h30 de marche

 

    Au départ des Gourniers la température était fraîche, mais le soleil était là. Après la traversée du petit hameau des Gourniers, les 24 randonneurs arrivent facilement à la Chapelle Saint Marcellin, toujours ouverte même en hiver. Ensuite on quitte le sentier qui mène à la Cabane de Chargès, au Mourre Froid pour monter à la Nouvelle Cabane de la Vieille Selle.

    Là on s'attarde un peu pour admirer la vue sur les 3 vallées, celle de Réallon, celle qui mène à la Pointe Reyna et celle de Chargès. A partir de là , il n'y a plus de chemin mais la montée se fait aisément en suivant le bord d'un torrent à sec jusqu'au replat à 2440 mètres (col sans nom... ). 

     Le col du Barle à droite sous le Barle est vite atteint et c'est un superbe panorama sur le Pic de Bure, le Champsaur et Orcières Merlette. De retour au col sans nom à 12 h30, c'est l'heure de manger. Quelques chamois grimpent sous le Barle. Quelques marmottes sifflent mais ne se montrent guère.

    La descente se fait par le même chemin. Retour aux voitures à 16 h 15. Merci à tous de votre bonne humeur et de votre confiance .

    À bientôt Mady

Les photos ICI:

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Embrunais

Publié le 20 Août 2015

Vie ferrata La Motte du Caire

9 participants

 

 

    Beaucoup de monde dans la via. Notre départ matinal nous a permis de ne pas être géné.

    Un tour complet le matin. Superbe. Malheureusement, le responsable n'ayant pas réservé; pas de  poulies pour les tyroliennes l'après-midi. Alors relache.

Les photos ICI:

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié le 18 Août 2015

Lac et Aiguille de Cédera en aller et retour

à partir des Borels

6 participants, 1650 m de dénivelé, 18 km, 7h30 de marche

11 aout 2015

 

    Départ du parking des Borels à 7h40 à la cote 1270m. On emprunte le sentier montant au hameau de Méollion à 1666m. Le hameau est atteint vers 9h15. Après une petite pause, où l’on profite de la fontaine pour se désaltérer, on poursuit la remontée du vallon de Méollion. Après la traversée facile du torrent, le vallon s’élargit. Il faut prendre garde à bien suivre la sente longeant le torrent sans monter trop haut vers le col de Méollion, car cela obligerait à traverser ensuite des ravines raides.

    Au-dessus du ressaut après les barres rocheuses, on fait une seconde pause vers 10h30. On continue le sentier bien tracé jusqu’au lac de Cédera que l’on atteint vers 11h45. Sous le lac, on prend le temps d’observer un bouquetin solitaire à environ 200m. Les participants sont arrivés en bonne forme au lac et on décide de rejoindre le sommet Est de l’Aiguille de Cédera à 2865m. Cette dernière étape se fait en montant à travers des pentes herbeuses un peu raides sans plus et quelques éboulis faciles. On atteint le sommet à 12h30 après environ 4 heures effectives de marche. La vue est splendide en particulier sur les sommets proches des Ecrins et on bénéficie d’une vue plongeante et impressionnante sur le vallon du pré de Chaumette au Nord ; les efforts de la montée sont bien récompensés. Après le pique-nique au sommet par un temps agréable et sans vent, la descente se fait par le même itinéraire. On a la surprise de voir le troupeau de moutons observé beaucoup plus bas atteindre progressivement les pentes sommitales apparemment sans surveillance. Certaines randonneuses voudraient remplacer la bergère mais la descente est longue et ce n’est pas l’objectif de la journée !

    Le village des Borels est atteint vers 17h30 après 3h30 de marche effective à la descente.

    Il est satisfaisant de voir que tous les participants ont atteint sans trop de peine, malgré les 1650m de dénivelé, le sommet qui était facultatif.

Les photos ICI:

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié le 14 Août 2015

Mardi 11 août 2015 - Via ferrata.

Pas de l'échelle - Chalencon le matin

Le Claps - Luc en Diois l'après-midi.

10 Participants

  

     La via du Pas de l'Echelle près de la Motte Chalancon était fermée depuis un certain temps pour travaux. Renseignement pris elle est à nouveau praticable. Décision fut prise de lui rendre visite.
    D'accord, on peut à nouveau la parcourir, mais elle a été amputée de sa partie la plus intéressante; dommage.
    Comme il était encore tôt, nous avons décidé de rejoindre le Claps (Luc-en-Diois).
    À notre grande surprise, malgré la foule présente au bord du lac, nous avons pu trouver une table disponible pour notre casse-croûte de midi.
    Via du Claps l'après-midi, puis petite visite au Saut de la Drôme avant de rentrer sur Gap.
    Une belle journée. Djipi

 

Les photos ICI:

 

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G