Articles avec #rosanais tag

Publié le 30 Avril 2016

Jeudi 28 avril 2016

 

La Vanige – Montagne de la Clavelière. Rosans

13 Km – 875 m de Dénivélation - 18 Participants (+1)

 

   Au départ, la Vanige n'était pas prévue au programme de la randonnée. La balade devait tourner dans le sens horaire et la Vanige devait être optionnelle. Mais comment se priver du magnifique point de vue qu'elle nous offrait ?  Cela valait bien la peine de faire « un petit effort » supplémentaire : 700 mètres et 250 mètres de dénivelé. Il fallait donc la placer en début de parcours, car après le casse-croûte de midi, qui aurait grimpé ces 250 mètres ?

   Départ du parking des Viarrands, (cote 840), juste au-dessus du gîte de la «  Chèvre Verte ».

   Un jeune chien vient nous rendre visite. Notre compagnie a dû lui plaire car il va nous suivre pendant toute la balade et passer la journée à slalomer entre nos chaussures. C'est amusant un moment, « casse gueule » le plus souvent et très agaçant à la longue. Même s'il a fait des « bisous » à certaines pour se faire pardonner.

   La rando démarre à 9 heures pile et nous entrons très vite dans le vif du sujet, car au bout de 200 mètres il faut quitter le large sentier qui monte vers la Croix de Roussieux pour emprunter sur la droite le GR qui grimpe vers le col de Corbière (cote 1149). Malgré la forte pente du sentier il ne nous faudra pas plus de 3/4 d'heure pour grimper les 320 mètres.

   Ce qui nous attend à présent c'est encore autre chose. Comme je l'ai déjà dit précédemment, 250 mètres de dénivelé pour 700 mètres. Calculez la pente ! Cela en valait la peine, car la vue à 360° au sommet est superbe. Le Ventoux paraît tout proche. Au Nord les sommets sont encore bien enneigés. Le Dévoluy avec le Grand Ferrand et l'Obiou, le Valgaudemar, L'Olan, la Cime du Vallon, et plus loin encore, les Ecrins. L'aller-retour ne nous prendra pas plus d'une heure, arrêt contemplatif compris.

   De retour au col de Corbière nous prenons la direction sud-est, sur un sentier plus facile pour rejoindre le col de Haute-Huche (cote 1233). C'est maintenant plein est, sur le sentier en crête de la montagne de la Clavelière. A gauche, au nord, le Rosannais, à droite, au sud, les Baronnies.

   A midi nous pouvons nous installer confortablement pour notre casse-croûte de midi au point culminant de la rando (cote 1352). Une belle vue, ciel bleu, pas de vent, de l'herbe verte et un soleil bien agréable ; que demander de plus. Après un repas convivial comme d'hab' et une petite pause il faut se résoudre à repartir. Le sentier continue d'abord en crête jusqu'à la Croix de Roussieux, puis descend en lacets sous les falaises, au milieu des buis. Magnifique. Petite erreur de parcours vite rattrapée, un peu avant les Gravas. Sans grosses conséquences, si ce n'est de devoir franchir quelques gros arbres déracinés en travers du sentier. Il reste encore une belle côte à escalader. Oui escalader, le mot n'est pas trop fort. Petite pause en haut pour récupérer. Une dernière petite halte aux ruines du village des Turcs où une maison a été très bien restaurée. La suite n'est plus qu'une formalité.

   A 15h15 nous retrouvons nos voitures. Toutes mes excuses auprès des personnes qui avaient choisi cette rando à cause du dénivelé pas très important, pour le « petit  rajout » de la Vanige.

   Un grand merci à tous les participants pour leur bonne humeur, ce qui nous a permis de passer une agréable journée.

Djipi.

Pour voir les photos cliquez sur l'image ci dessous.

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Rosanais

Publié le 9 Avril 2016

Jeudi 07 avril 2016

750 m de dénivelé 13 km et 41 personnes.

 

   Nous étrennons nos départs décentrés et cela ne semble pas poser trop de problèmes.

   Il fait beau et nous sommes nombreux pour cette traversée des crêtes de la Longeagne côté la Faurie.

   Nous commençons par faire une navette, entre le hameau de Seille et celui des Granges. Car lors de la reconnaissance, je me suis aperçu, que le sentier le long du Buech été très dégradé et de cette façon nous évitons beaucoup de goudron.

   Donc : départ de Seille (971 m) où par une piste nous atteignons le Col de Seille (1161m) de là, par un sentier bien marqué, sur notre droite, nous grimpons jusqu'aux pylônes de télévision et téléphones. (1491 m)

   Le vent nous attend sur les crêtes, mais il n'est pas très gênant, et de toute façon, nous n'avons pas le choix. La vue est de toute beauté, on sent que le printemps est là.

   Nous arrivons au col de Marjariès (1357) et il nous faut remonter, à travers bois d'abord, et de nouveau sur les crêtes jusqu'au point culminant (1564 m) où la pause casse-croûte est la bienvenue.

   Comme d'habitude, apéritif, friandises et même un gâteau d'anniversaire, sont autant de partages.

   Une petite sieste et nous repartons jusqu'au Ranc de Chamoussière, début d'une descente qui demande un peu d'attention, pour arriver au Col de St André. (1212 m)

   Une piste nous amènera au hameau des Granges où nous attendent les voitures.

   Merci à tous de votre participation et votre bonne humeur.

   Noël.

Pour voir les photos cliquez sur l'image ci-dessous.

Pour voir 62 nouvelles photos, cliquez ici dessous.

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Rosanais

Publié le 24 Novembre 2015

Jeudi 23 novembre 2015

 

    Nous étions 12, pour aller escalader les rochers de la montagne de Maraysse. La neige tombée ces jours derniers nous inquiétait un peu, car la traversée des arêtes est déjà compliquée sur terrain sec, alors, avec de la neige… Une solution alternative avait bien été envisagée mais ne présentait pas le même attrait.

    Depuis le petit parking de l'Arboudeysse où nous avons garé les voitures, la montagne exposée plein sud, semble exempte de toute trace de neige, alors, c'est parti.

    D'abord, un peu de goudron, oh!, pas longtemps, ensuite une jolie piste en terre. (Sans boue) .

    Nous dépassons la Serre des Auberts où des chiens de chasse voudraient bien nous accompagner.

    A la cote 1168 petite erreur de trajectoire. Nous continuons sur la piste, alors qu'un joli sentier sur la droite nous tend les bras, en attendant nos chaussures. Le début est à l'ombre et une petite couche de neige a persisté. Il faut dire que la température est plutôt fraîche.

    Parvenu au col des Casset ( sans s ) une petite halte casse-croûte s'impose, les choses sérieuses vont bientôt commencer. Nous sommes à 1242m le sommet est à 1567, il va donc falloir escalader les 325m qui nous en séparent. La première partie est facile mais petit à petit les choses se compliquent, d'autant que certains passages dans les rochers sont encore enneigés. Pas de problème. Ils, et surtout elles sont très fortes, et  avec un peu d'entraide, à 11 heures nous sommes tous rassemblés au pied de la croix du sommet, avec une très belle vue à 360° sur les sommets environnants.

    Au sud, le Ventoux, la Vanige, la Montagne de la Clavellière, le col de Lèbre-Cuite, visité jeudi dernier. Au nord le Raton, la montagne de l'Aulp, Montmorin, là dans le fond, et plus loin les sommets bien blancs du Dévoluy.

    Côté ouest, un raide couloir enneigé nous attend. Il faut sortir la corde du sac. Autant qu'elle serve à quelque chose. Et elle sera bien utile. Un peu plus bas deux options s’offrent à nous, continuer sur la crête ou partir sur la droite. Un sentier existait sur la crête, mais il a été envahi par la végétation, et c'est bien dommage, car il serait bien plus attractif que celui qui a été tracé sur la droite et qui plonge littéralement dans le bois du côté nord. Oui on peut dire « plonge » le mot n'est pas trop fort.

    Et en plus il y en une bonne couche de neige de ce côté. Certes elle amortit un peu les chutes, mais elle ne facilite pas vraiment les choses. Je dirais même pas du tout.

    Commence ensuite la longue traversée en forêt qui va nous amener au col des Pins. Encore une petite erreur de parcours, vite rattrapée, et nous approchons du col. La couche de neige est toujours très importante, les arbres sont bien givrés. Que va t’on découvrir là derrière ? Eh bien, une jolie pelouse, bien à l'abri, et en plein soleil… Un endroit superbe pour notre casse-croûte de midi, car il est juste midi.

    Repas ABRG, et tout ce qui va avec, apéritif, dessert, café, convivialité. Et la petite sieste en plus… Pas besoin de se presser, les voitures ne sont plus très loin. Certains vont même faire un petit tour sur les crêtes, pour se dégourdir les jambes … ou passer le temps.

    13 heures, la première partie de la descente est particulièrement raide. Allez, un peu de folie. Histoire de croire que l'on est encore jeune. Ensuite une petite traversée en balcon nous amène au col des Alongs. (Ne pas confondre avec la Baie d'Along . )

    Il ne reste plus qu'un bout de piste pour arriver aux voitures. Nous y voilà ; il est 15h, et on ne sait toujours pas combien il y avait de moutons dans ce fichu troupeau ! Elles n'ont pas réussi à se mettre d'accord...

    Un grand merci à tous les participants de la sortie. Bravo.

    11Km, un dénivelé de 840 mètres, et environ 4,30h de marche.

La trace sur openrunner ICI:

Les photos ICI:

 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Rosanais

Publié le 12 Novembre 2015

Jeudi 12 octobre 2015 – Le Duffre

Dénivelé : 920 m. Distance 14 Km

50 participants

 

   Le départ de la randonnée était prévu au hameau du Vissac, mais le nombre de voitures nous a contraints à nous garer à la Piarre, 3 km avant, ce qui augmentera la distance et le dénivelé à parcourir.

   Après avoir emprunté le GR de pays jusqu’à la côte 1380, nous avons suivi un sentier balisé jusqu’au Pas la Lauze.

   De là, nous avons rejoint le sommet de la Pyramide, puis celui du Duffre.

   Une température clémente et l’absence de vent nous ont permis de rester réunis au sommet pour partager notre repas et admirer le panorama à 360°.

   Au retour, nous sommes descendus dans la pente herbeuse en direction du Col d’Aron, afin de rejoindre le GR de pays que nous avons suivi jusqu’aux voitures.

   Désolé pour ceux qui ont souffert (un peu, voire beaucoup ! …).

   Je vous remercie tous pour vos efforts et votre compréhension qui nous ont permis de partager d’agréables moments.

   Un merci particulier à Robert, Noël, Monique … pour leur assistance.

J-P N

Les photos ICI:

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Rosanais

Publié le 6 Novembre 2015

SOMMET DE 4 BOUINES (Montclus 05)

Randonnée pédestre du jeudi 5 novembre 2015

4h40 de marche, 11,6km, 650m de dénivelée

 

   Un brouillard léger présent sur la route alimente les conversations.

   Plus rien au parking, seul, le froid persiste.

   23 randonneurs attaquent le circuit par une grimpette soutenue et glissante, mais vite nous rejoignons une piste agréable et régulière.

   Arrêt casse-croûte sur une petite terrasse où la vue est étendue, le ciel est bleu, la chaleur nous permet d'enlever quelques épaisseurs.

   Nous poursuivons la montée et admirons encore le paysage au "belvédère" de Clabousse.

   Les ramasseurs de champignons remplissent leurs sacs.

   La piste devient quelque peu broussailleuse.

   Nous arrivons alors à un carrefour balisé, nous ne sommes plus loin du sommet.

   Ce dernier, signalé par un cairn en forêt n'offre aucune vue. Pas de "bouines" matérialisées.

   La descente s'amorce sur une crête où le paysage est dégagé, Ventoux au sud, Beaumont à l'est, Dévoluy et Ecrins au nord.

   Un pré nous accueille pour un repas "ABRG". Pas de vent, chaleur, la sieste est de rigueur.

   Certains en profitent pour continuer leur cueillette mycologique. Mais il faut repartir.

   Nous poursuivons la crête vers le col de l'Ubaye, par de légères montées et une descente très raide. Heureusement la roche est sèche, mais toute l'attention est requise.

   De là encore 1 heure sur une piste carrossable puis goudronnée nous ramène aux voitures.

   Au passage, nous remarquons les indications des itinéraires vers le rocher de Beaumont.

   Nous venons de passer une excellente journée très agréable, presque caniculaire pour la saison.

Merci à tous.

François

Les photos ICI:

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Rosanais

Publié le 30 Octobre 2014

RANDONNEE DU JEUDI 30 OCTOBRE 2014

BONNET ROUGE PAR MONTCLUS ET LA CRETE DE LA BOUISSE

1050 m de dénivelé  

6 heures30 de marche – 21 participants (tes). 

   A 7heures15 précises nous quittons notre parking habituel, direction Serres où nous récupérons Liliane au passage, puis Montclus.

   Après avoir organisé une navette entre le point de départ (Montclus) et d’arrivée (hameau de « Champ du Meunier ») nous entrons tout de suite dans le vif du sujet par le sentier (PR) pentu dès le départ et conduisant au Col de « Baret » puis au rocher de « Jardanne » où nous faisons la pause casse-croûte.

   Nous entreprenons ensuite la longue marche sur la crête de « La Bouisse » d’où nous avons une vue en panorama sur les vallées de L’Epine- Montclus d’une part et du Buech d’autre part.

   A 12h15, nous atteignons « Bonnet Rouge » d’où nous admirons le panorama à 360°.

   Il est temps de trouver un endroit adéquat pour la pause pique-nique, toujours façon ABRG.

   Nous repartons, après une petite sieste, en longeant la crête en sens inverse jusqu’aux balises nous indiquant l’itinéraire de descente en direction de « Coucoule » puis du « Champ du Meunier » que nous atteignons par une piste forestière quelque peu longue et fastidieuse.

   Nous voilà aux voitures que nous avions garées ce matin et qui nous évitent 3km de goudron pour regagner Montclus..

   Très belle randonnée sous un soleil radieux et toujours dans la bonne humeur et la convivialité.

   Merci à tous pour votre participation.

   Gilbert COUSIN

 Les photos sont -> ICI 

P1010572.JPG

P1010578-copie-1.JPG 

Ecrire et voir les commentaires

Rédigé par A.B.R.G

Publié dans #Rosanais